Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Hôpital général

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Hôpital général

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

L’hôpital Général de Montréal, un bâtiment moderne en brique brune d'une vingtaine d'étages, est l'élément central de ce secteur. Implanté en haut du flanc sud de la montagne, l'institution est visible de très loin. Ce secteur en forte pente est aussi composé de bâtiments isolés et de maisons en rangée bordant l'avenue des Pins Ouest.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Hôpital général de Montréal, côté nord de l'avenue des Pins, vers l'ouest
©Ville de Montréal, 2008
 
Hôpital Shriner's, côté nord de l'avenue Cedar
©Ville de Montréal, 2008
 
Côté sud de l'avenue des Pins, vers l'est
©Ville de Montréal, 2008
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1899

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal. La seigneurie comprend le domaine des sulpiciens, qu'ils utilisent à leurs fins ainsi que les exploitations paysannes détenues en censive, c’est-à-dire soumises à une redevance payée aux seigneurs.

Sur leur domaine, implanté sur le flanc sud du mont Royal, les seigneurs exploitent une ferme, des vergers, des vignobles et une carrière de pierres. Ils y implantent une mission pour les amérindiens en 1676. Vers 1684-1686, ils remplacent la palissade entourant la mission par un fort en maçonnerie. Une grande maison occupe le centre du fort et sert de résidence aux missionnaires. Entre 1694 et 1706, les amérindiens quittent progressivement le village de la mission de la montagne pour la mission du Sault-au-Récollet, près de la rivière des Prairies. La grande maison de pierre devient ensuite une résidence de campagne pour les Messieurs de Saint-Sulpice. Les deux tours d’angle sud du fort subsistent encore devant l'actuel Collège de Montréal.

À partir de 1760, la bourgeoisie anglophone de Montréal acquiert des terres agricoles à l'ouest du domaine des sulpiciens. Les riches marchands de fourrure, tels Joseph Frobisher, James McGill et Simon McTavish, y érigent leurs maisons de campagne. La ville, concentrée dans le Vieux-Montréal, continue de prendre de l'expansion et, vers 1840, les grandes propriétés sur le flanc de la montagne sont subdivisées en lots à bâtir. Plusieurs habitations opulentes sont progressivement construites dans cette partie de la ville qu’on surnommera le Square Mile.

En 1898, John Henry Birks, de la famille des joailliers, construit sa maison dans le secteur de manière à profiter du site qui domine la ville.

Architecture

Maison isolée
    
haut de page

1900 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Au début du XXe siècle, des villas, des maisons contiguës et des maisons semi-détachées sont construites de part et d'autre de l’avenue des Pins Ouest. En 1925, l’hôpital Shriners pour enfants est implanté du côté nord de l'avenue Cedar. À l'époque, l’hôpital Général de Montréal est à l’étroit dans son établissement du boulevard René-Lévesque Ouest (anciennement le boulevard Dorchester). L’hôpital déménage donc ses activités dans un nouvel édifice érigé en 1955, au sud de l'avenue Cedar.

Architecture

Hôpital ou clinique
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 23 décembre 2008