Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Édouard-Montpetit et Louis-Colin

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Édouard-Montpetit et Louis-Colin

Arrondissement ou ville :

Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur est principalement constitué de conciergeries datant des années 1920 et 1930 bordant le campus de l’université de Montréal. Certains de ces immeubles ont été transformés en locaux de services pour les étudiants, professeurs et chargés de cours de l’institution universitaire.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Louis Colin, vers l’est
©Ville de Montréal, 2004
 
Boulevard Édouard-Montpetit, vers l'est
©Ville de Montréal, 2008
 
Avenue Willowdale, vers l’ouest
©Ville de Montréal, 2008
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1900

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. Ils divisent l'île en côtes, un ensemble de terres comptant une série de concessions. Celles-ci sont des bandes parallèles étroites et profondes destinées à l’agriculture. D'abord riveraines, les côtes sont ensuite établies à l'intérieur de l'île.

Au-delà de la montagne, dans sa partie nord-ouest, le chemin de la Côte-des-Neiges est rectiligne. En 1698, on procède au partage des terres de part et d'autre du chemin. Comme l'exigent leur devoirs seigneuriaux, les sulpiciens y construisent un moulin à farine autour duquel se développe le petit hameau de Côte-des-Neiges. Jusqu'au début du XXe siècle ce territoire est consacré à l'agriculture et seules quelques habitations et des tanneries bordent le chemin de la côte.

À cette époque, le secteur compte quelques habitations, implantées autour de l'actuelle intersection de la rue Jean-Brillant et de l'avenue Decelles.

haut de page

1901-1945

   
Développement du milieu urbain

Le boulevard Édouard-Montpetit (dénommé avenue Maplewood jusqu'en 1967) est loti au début du XXème siècle et on y construit quelques maisons. Bientôt le projet du nouveau campus de l’université de Montréal sur le flanc nord de la montagne, directement en face du boulevard, insuffle une véritable impulsion à la construction résidentielle dans le secteur. Le chantier du pavillon principal débute en 1928. Ces travaux incitent les entrepreneurs à construire, autour de 1930, des conciergeries de quatre étages comportant de 15 à 20 appartements. Entre 1931 et 1941, la crise économique freine les travaux sur le chantier de l’université. Les travaux reprennent en 1941 et l’inauguration officielle a lieu en 1943.

Architecture

Immeuble de rapport
 
Immeuble de rapport
 
Maison semi-détachée
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Après la Seconde Guerre mondiale, seuls quelques nouveaux bâtiments sont construits le long du boulevard Édouard-Montpetit. Sur la rue Jean-Brillant, au coin de l’avenue Decelles, des immeubles d'appartements ont remplacé les maisons datant de la période précédente.

Architecture

Immeuble de rapport
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 30 août 2008