Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Parc Molson

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Parc Molson

Arrondissement ou ville :

Rosemont—La Petite-Patrie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le secteur du parc Molson comprend le parc lui-même ainsi que les bâtiments construits sur les rues qui le ceinturent. Dans ce cadre verdoyant, traversé par la rue D’Iberville, on observe un alignement d’immeubles d’habitation sur la rue Molson et les avenues Louis-Hébert et Elsdale, alors que les commerces fleurissent sur la rue Beaubien.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Beaubien Est angle D’Iberville, côté sud vers l’ouest (depuis le parc)
©Ville de Montréal, 2004
 
Rue Beaubien Est angle D’Iberville, côté sud vers l’est
©Ville de Montréal, 2004
 
Rue Molson, côté est vers le nord
©Ville de Montréal, 2004
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1642-1899

   
Développement du milieu urbain

Au début du XVIIIe siècle, les sulpiciens, seigneurs de l’île de Montréal, ouvrent à la colonisation la côte de la Visitation. Les terres vouées à l’agriculture s’alignent en de longues bandes étroites de part et d’autre du chemin de la côte de la Visitation qui deviendra l’actuel boulevard Rosemont.

Vers 1870, les fermes du chemin de la côte de la Visitation appartiennent notamment à des anglophones, comme John Elsdale Molson, dont la propriété s’étend vers le nord jusqu’à la côte Saint-Michel. Tout ce territoire, qui fait partie du village de la Petite-Côte à partir de 1895, reste agricole jusqu’au début du XXe siècle.

haut de page

1900-1919

   
Développement du milieu urbain

John Elsdale Molson achète graduellement les terres qui avoisinent la sienne pour les diviser. En 1907, sa propriété est lotie mais elle demeure inhabitée et la création d’un parc ne figure pas dans les plans. Au contraire, le secteur est comme ailleurs divisé en lots à bâtir. On y a déjà tracé une artère est-ouest entre Beaubien et Saint-Zotique : c’est l’avenue Elsdale.

En 1908, la Ville de Montréal annexe les propriétés Molson qui seront intégrées au quartier Saint-Denis. Cinq ans plus tard, J. E. Molson cède à la Ville d’autres terrains, à la condition qu’on y aménage un parc qui porterait son nom à perpétuité. Ce secteur, qui correspond au parc Molson actuel, ne compte encore aucune maison en 1914.

haut de page

1920-1944

   
Développement du milieu urbain

Dans les années 1920, on érige des milliers de logements à Montréal, notamment dans Rosemont. Des séries de duplex et de triplex contigus en brique accueillent les nouveaux résidants, surtout des employés et des ouvriers qualifiés. Graduellement, pendant cette période, les rues qui entourent le parc Molson se construisent et se peuplent.

L’avenue Louis-Hébert présente une architecture un peu plus soignée qu’ailleurs et adaptée aux goûts de chaque propriétaire; on y trouve même une maison unifamiliale isolée. Quant à la rue Molson et à l’avenue Elsdale, elles sont bordées de séries de plex dotés d’escaliers extérieurs et de balcons. L’avenue Elsdale se démarque toutefois par son enfilade de duplex, un type d’habitation très populaire à Rosemont.

Architecture

Maison isolée
 
Maison en rangée
 
Maison isolée

Maison en rangée
    
haut de page

1945 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Après la Seconde Guerre mondiale, le peuplement de Rosemont se poursuit. Dans les années 1960, tout le pourtour du parc Molson est occupé. De son côté, la rue Beaubien développe alors ses fonctions commerciales et de services. On y trouve notamment une boulangerie, un restaurant, un salon funéraire, plusieurs commerces et, à l’angle nord-est de la rue Molson, une succursale de la Banque Canadienne Nationale.

haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 juin 2007