Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Rue Sherbrooke Ouest (Campus McGill)

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Rue Sherbrooke Ouest (Campus McGill)

Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur est situé en face de l’esplanade centrale du campus de l’université McGill, de part et d'autre de l'avenue McGill College. Cette portion de la rue Sherbrooke Ouest est bordée d’édifices en hauteur récents et de quelques bâtiments datant du début du XXe siècle. Les quelques anciennes résidences prestigieuses en pierre grise du secteur sont aujourd'hui intégrées à des immeubles de bureaux.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Sherbrooke Ouest, vers l'ouest
©Ville de Montréal, 2006
 
Rue Sherbrooke Ouest, vers l'est
©Ville de Montréal, 2006
 
Avenue McGill-College, côté est
©Ville de Montréal, 2006
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1633-1810

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. À l'extérieur de la ville naissante, le territoire est progressivement divisé en concessions et consacré à l'agriculture. Dès 1675, un sentier relie la ville au fort de la montagne, situé sur le flanc sud du mont Royal. Les sulpiciens y exploitent une ferme, des vergers, des vignobles et une carrière de pierre.

À partir de 1760, les membres de la bourgeoisie montréalaise d'origine britannique acquièrent peu à peu des terres sur le flanc sud du mont Royal. De riches marchands de fourrure, tels Joseph Frobisher, James McGill et Simon McTavish, y érigent leurs maisons de campagne.

haut de page

1811-1945

   
Développement du milieu urbain

À sa mort en 1811, le marchand écossais James McGill fait don de sa propriété, qui n'est pas encore lotie, pour y ériger une université. Vers 1840, la ville, alors concentrée dans ce qui est aujourd'hui le Vieux-Montréal et ses faubourgs, prend de l'expansion et les grandes propriétés sur le flanc sud de la montagne sont divisées en lots à bâtir. En 1843, le premier édifice de l’université McGill, le pavillon des arts, est érigé. En 1857, l'avenue McGill College est tracée dans l'axe de l'allée centrale qui mène à ce pavillon. Plusieurs grandes résidences sont alors construites sur la prestigieuse rue Sherbrooke Ouest. On trouve dans le secteur, entre les rues McTavish et Peel, neuf maisons mitoyennes qui composent la façade classique unie de la terrasse Prince of Wales, construite en 1860 par Sir George Simpson, gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Architecture

Club privé
 
Immeuble de rapport
  
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs grands projets sont planifiés dans le centre-ville dont celui de construire la gare centrale. En 1952, Jacques Gréber soumet un plan directeur à l'administration municipale comprenant la proposition d'élargir l'avenue McGill College, créant un axe visuel fort entre le site de la gare et le campus de l'université McGill, ayant en arrière-plan, le mont Royal.

L'Université en croissance construit plusieurs nouveaux pavillons autour de son campus. En 1965, le musée McCord est aménagé dans l'ancien centre universitaire des étudiants sur la rue Sherbrooke Ouest, près de la rue University. En 1971, l'homme d'affaires montréalais, Samuel Bronfman, finance la construction d'un bâtiment pour abriter la faculté de gestion, anciennement l'École de commerce. Le pavillon Bronfman est érigé à l'angle des rues Sherbrooke Ouest et McTavish, où se trouvaient les maisons en terrasse Prince of Wales qui figuraient parmi les plus prestigieuses de la ville.

Pendant les années 1980, le projet d'aménagement de l'avenue McGill College se réalise. Elle est élargie et dotée d'un terre-plein planté d'arbres. Des îlots entiers de résidences cèdent progressivement la place à des tours à bureaux qui profitent du nouveau prestige de l'avenue.

Architecture

Immeuble de bureaux
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2014
Données mises à jour le 4 juin 2007