Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Côte-Saint-Paul

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Côte-Saint-Paul
(territoire correspondant au site patrimonial de Côte-Saint-Paul (cité))

Arrondissement ou ville :

Le Sud-Ouest (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Ce secteur est le coeur de l'ancien village de Côte-Saint-Paul. Plusieurs bâtiments publics d'intérêt patrimonial sont alignés sur l'avenue de l'Église. Une caserne de pompiers et l'ancien hôtel de ville marquent l'angle de la rue Angers. Le presbytère et l'église Saint-Paul ainsi que l'ancien pensionnat pour jeunes filles Notre-Dame-du-Saint-Rosaire forment un imposant ensemble institutionnel. Les habitations revêtues de pierre, construites en face de l'église, sont d'anciennes maisons de notables du quartier.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Avenue de l'Église, vers le sud, côté ouest
©Ville de Montréal, 2004
 
Avenue de l'Église, vers le sud, côté est
©Ville de Montréal, 2004
 
Avenue de l'Église, vers les institutions
©Ville de Montréal, 2004
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1662-1846

   
Développement du milieu urbain

La côte Saint-Paul est concédée par les sulpiciens en 1662. Jusqu'à la mise en service du canal de Lachine en 1825, le territoire reste essentiellement agricole. Il comprend une quinzaine de terres avec des maisons et des bâtiments de ferme qui longent le chemin qui borde le lac aux Loutres. Ce lac est situé au pied de la falaise Saint-Jacques, à l'emplacement actuel de la cour Turcot.

En 1821, on commence à creuser le canal de Lachine afin de permettre aux embarcations de contourner les rapides de Lachine. Le chantier perturbe les activités agricoles des habitants de la côte. Plusieurs fermes sont abandonnées. Le lac aux Loutres, asséché, disparaît. En 1825, les écluses sont en opération. L'avenue de l'Église (anciennement le chemin de la Rivière-Saint-Pierre) est alors aménagée de manière à mieux relier le boulevard LaSalle (anciennement le chemin de la Côte-des-Argoulets) et la rue Saint-Patrick (anciennement le chemin de la Côte-Saint-Paul). Plusieurs immigrants d'origine britannique s'installent sur les fermes abandonnées du secteur.

haut de page

1847-1909

   
Développement du milieu urbain

En 1847, le canal de Lachine est creusé à nouveau afin de permettre la navigation de bateaux plus importants. Des industries du fer et de la fonte profitent de l'énergie hydraulique provenant de l'écluse de Côte-Saint-Paul et s'installent tout près. On y fabrique notamment des haches et des pelles. L'entreprise Frotingham and Workman, spécialisée dans la fabrication d'outils et de quincaillerie, sera la plus importante à s'établir à Côte-Saint-Paul au XIXe siècle.

Des familles ouvrières s'installent à proximité des usines. Un premier noyau villageois apparaît à proximité de l'écluse. En 1876, la première église Saint-Paul est construite sur l'avenue de l'Église. Le village, doté d'un hôtel de ville et d'une gare de chemin de fer, prend forme dans le triangle formé par cette avenue, le canal de Lachine et la rue Angers. En 1874, la municipalité du village de Côte-Saint-Paul est créée. Elle deviendra ville en 1894 et changera son nom pour Saint-Paul en 1897.

L'église Saint-Paul est incendiée en 1899 et reconstruite en 1900. En 1907, elle est de nouveau incendiée. L'église actuelle date de 1910, année de la construction du nouvel hôtel de ville sur l'avenue qui compte à cette époque deux écoles, un bureau de poste, des magasins et quelques hôtels.

Architecture

École (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
 
Édifice religieux
  
haut de page

1910-1945

   
Développement du milieu urbain

En 1910, la ville de Saint-Paul est annexée à Montréal. Le développement urbain prend de l'expansion et des compagnies immobilières lotissent les terres agricoles. À l'époque, les deux rives du canal de Lachine accueillent la plus grande concentration industrielle au Canada. En 1928, le parc Angrignon, quelques kilomètres à l'ouest du secteur de Côte-Saint-Paul, est l'une des dernières grandes forêts de bois franc dans la ville.

Architecture

Édifice de culte
 
Hôtel de ville (bâtiment modifié pour accueillir un nouvel usage)
 
Caserne de pompiers

Maison en rangée
    
haut de page

1946 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

L'ancienne ville de Saint-Paul connaît un déclin à la suite de l'ouverture de la voie maritime en 1959 et la fermeture du canal de Lachine en 1970. Pendant les années 1960, on construit l'autoroute 20 et l'échangeur Turcot. En 1964, le vieux village de Côte-Saint-Paul est éventré lors de la construction de l'autoroute 15. Heureusement, le noyau institutionnel de l'avenue de l'Église est épargné.

En 1978, on prolonge le trajet de la ligne 1 du métro. Il dessert désormais le Sud-Ouest et se rend jusqu'au parc Angrignon. Les Montréalais peuvent plus facilement franchir les barrières que sont les canaux, les chemins de fer et les autoroutes qui enclavent le secteur.

Progressivement, les rives du canal de Lachine sont aménagées en parc linéaire. Son patrimoine industriel et son cadre paysager sont mis en valeur et, depuis peu, le canal est ouvert à la navigation de plaisance. L'ensemble bâti remarquable de Côte-Saint-Paul, à deux pas de ce site historique national, fait partie de ce chapitre important de l'histoire montréalaise. Le secteur n'a pas subi de modifications récentes.

haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2014
Données mises à jour le 30 avril 2013