Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
 

FICHE DU SECTEUR
Le voisinage Moffat

Identification  
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
 Nom du secteur :

Le voisinage Moffat

Arrondissement ou ville :

Verdun (Montréal)

Localisation :

Plan de localisation Plan de localisation

Le voisinage Moffat est situé à l'ouest de l'arrondissement de Verdun. Il est exceptionnel en raison de l'uniformité des habitations et leur bon état de conservation. Ces bâtiments, construits au cours des années 1930, ont un parement de brique et des fenêtres verticales ornées de vitraux, souvent combinées en groupes de deux ou trois. Des balcons profonds, aux boiseries raffinées, ornent les façades.
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Rue Moffat, vers le nord
©Ville de Montréal, 2007
 
Rue Manning, vers le fleuve
©Ville de Montréal, 2007
 
Rue Richard, vers le nord
©Ville de Montréal, 2007
haut de page
Un voisinage, son histoire  
 

1663-1799

   
Développement du milieu urbain

En 1663, les sulpiciens deviennent seigneurs de l'île de Montréal et planifient le développement du territoire pour l'ouvrir à la colonisation. Ils divisent l'île en côtes, un ensemble de terres comptant une série de concessions. Ces dernières sont des bandes parallèles étroites et profondes destinées à l’agriculture. Entre 1665 et 1669, les terres concédées au pied des rapides de Lachine forment la "côte des Argoulets", nommée ainsi en l'honneur des arquebusiers français du XVIe siècle, d'excellents francs-tireurs. Cette côte, qui occupe un lieu stratégique sur le fleuve, est surtout habitée par des militaires qui défendent Montréal contre les offensives iroquoises.

En 1671, un grand terrain est concédé au major Zacharie Dupuis. Il nomme sa propriété Verdun, vraisemblablement en souvenir de son village natal, Notre-Dame de Saverdun. La côte des Argoulets est peu après nommée la côte de Verdun. Après la Grande Paix de 1701 entre la France et les nations amérindiennes, des cultivateurs viennent s'installer en bordure du chemin du Lower Lachine Road (l'actuel boulevard LaSalle) qui relie Ville-Marie au village de Lachine.

haut de page

1800-1910

   
Développement du milieu urbain

Vers 1800, le chemin de la rivière Saint-Pierre (aujourd'hui la rue de l'Église) est ouvert à l'extrémité est de la côte de Verdun. Des maisons sont construites en bordure de ce chemin, à l'angle du chemin Lower Lachine Road. Le village de Verdun prend forme au cours du XIXe siècle et se développe vers l'ouest au début du XXe siècle, sur une trame de rues orthogonale.

Les grandes fermes sont subdivisées et leurs limites deviennent, pour la plupart, le tracé de nouvelles voies. En 1907, le secteur est encore agricole. Il constitue la portion riveraine de quatre fermes adjacentes alors que le noyau villageois se développe plus à l'est.

haut de page

1911 à aujourd'hui

   
Développement du milieu urbain

De 1911 à 1924, la population de Verdun triple. La trame urbaine se développe rapidement. Des habitations, des écoles et des églises sont érigées dans le nouveau quartier. La rue Moffat est tracée en 1926 et nommée en l'honneur de James Moffat, le propriétaire de la ferme maintenant lotie. Les deux autres rues du secteur sont aussi ouvertes, parallèlement à la rue Moffat : la rue Manning, nommée en l'honneur de Charles Manning, maire de Verdun de 1915 à 1917, et la rue Richard, qui honore la mémoire de Monseigneur Joseph-Arsène Richard, le curé fondateur de la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Au cours des années 1920 et 1930, on construit dans le secteur des rangées de plex de deux étages en brique. Le secteur a très peu changé depuis ce temps, ce qui lui donne d'ailleurs son charme particulier.

Architecture

Immeuble de rapport
    
haut de page
Bibliographie  
 

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du secteur,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
 
Droits réservés, 2002-2014
Données mises à jour le 20 novembre 2007