Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Stratearn School
©Ville de Montréal, 2007
 
Stratearn School
©Ville de Montréal, 2007
 
Stratearn School
©Ville de Montréal, 2007
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Stratearn School

Autres appellations :
  • Centre interculturel Stratearn
  • Montréal, arts interculturels (mai)
Adresse civique :
  • 3680, rue Jeanne-Mance
Arrondissement ou ville :

Le Plateau-Mont-Royal (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Mont Sainte-Famille (du Parc et Prince-Arthur)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1912-1913

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Percy Erskine Nobbs et George Taylor Hyde
    (architectes)
    Diplômé de l’université d’Edimbourg en Écosse (1896), Percy Erskine Nobbs (1875-1964), voulant faire des études d'architecte, devient l'élève de Robert Lorimer, le célèbre architecte écossais, qui est l'un des chefs de file du mouvement Arts and Crafts. En 1903, Percy E. Nobbs arrive à Montréal afin d’enseigner à l’Université McGill mais très vite, il constate qu'il lui faut exercer son métier pour pouvoir enseigner l'architecture. En 1910, il s’associe avec George Taylor Hyde (1879-1944) jusqu’au décès de ce dernier. Nobbs est formé à l’école des Arts & Crafts, vantant les qualités d’une architecture plus sobre, inspirée de la tradition.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Commission des écoles protestantes du Grand Montréal
    (propriétaire de 1912 à 1977)
    Depuis le premier juillet 1998, l’entrée en vigueur de la Loi sur l’instruction publique prévoit la division du territoire québécois en commissions scolaires linguistiques plutôt que confessionnelles. Il en va de même pour Montréal. Auparavant, les Commissions scolaires de Montréal étaient : la Commission des écoles protestantes du Grand Montréal (écoles protestantes anglophones), la Commission des écoles catholiques de Montréal (écoles catholiques anglophones) et la Commission des écoles catholiques de Montréal (écoles catholiques francophones).
haut de page
Histoire  
Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1977 à aujourd'hui)
    La Ville de Montréal achète l’ancienne école Stratearn en 1977. L’édifice demeure vacant pendant plusieurs années où de nombreux projets sont étudiés. Il devient un centre communautaire multiculturel et multiethnique en 1991.
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Montréal, arts interculturels (MAI)
    (locataire de 1998 à aujourd'hui)
    Organisme autonome et sans but lucratif, le Regroupement pour le développement des pratiques artistiques interculturelles est né de la Table de concertation sur le dialogue des cultures, formée en 1990. En 1998, la Ville de Montréal a confié au Regroupement la gestion du MAI (Montréal, arts interculturels). Doté d’un théâtre, d’une galerie, d’un café et de deux salles de répétition, le MAI voit son ouverture officielle au public en mai 1999.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 30 septembre 2007 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1990
    Fin des travaux : 1991
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    (Rénovation du bâtiment et aménagement intérieur)

    Concepteur de la transformation :
    Boulay, Deschamps, Paradis, Rayside (architectes)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-25-0015-01

Propriété :

9999-25-0015

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 16 avril 2015