Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L’ancienne caserne no 14 qui abrite aujourd’hui le Centre des arts contemporains du Québec à Montréal.
©C. Boucher, 2008
 
Détails de la façade principale sur la rue Saint-Dominique
©J. Jabourian, 2008
 
Détails de la façade principale sur la rue Saint-Dominique
©J. Jabourian, 2008
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Caserne #14

Autre appellation :
  • Centre des arts contemporains du Québec à Montréal
Adresses civiques :
  • 4247, rue Saint-Dominique
  • 4242, avenue Coloniale
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Le Plateau-Mont-Royal (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1912

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Louis-Roch Montbriand
    (architecte -- Concepteur)
    Louis-Roch Montbriand (1860-1923), architecte
    Louis-Roch Montbriand (1860-1923) reçoit sa formation auprès de l’architecte Adolphe Lévesque, puis fonde sa propre agence en 1885. Sa production architecturale comprend des édifices publics, des édifices scolaires, des immeubles locatifs ainsi que de nombreuses résidences, notamment la maison Arsène-Brosseau, 525 Sherbrooke Est (1897) et la maison L’Archevêque, 1647 rue de la Visitation (1891). Outre la caserne no 14, Montbriand conçoit plusieurs postes d’incendie, dont la caserne no 27, 5353 avenue Gatineau (1908), la caserne no 16, 1041 rue Rachel Est (1891), l’ancienne caserne no 19 (aujourd’hui le théâtre de l'Espace Libre), 1945 rue Fullum (1904), et l’ancienne caserne no 20 (aujourd’hui incorporée au Palais des Congrès de Montréal), 181 rue Saint-Antoine Ouest (1908). Il conçoit également plusieurs édifices commerciaux et collabore à la conception de l’église Notre-Dame-de-la-Défense avec Guido Nincheri dans la Petite Italie, 6800 avenue Henri-Julien (1919).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire à aujourd'hui)
    Suite à la vague d’annexion et à l’expansion de Montréal entre 1910 et 1918, la Cité de Montréal développe ses services pour répondre adéquatement à ses nouvelles limites territoriales. Le besoin de construire cinq nouveaux postes d’incendie, dont un dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, se concrétise dès 1911. De ce fait, la Cité de Montréal fait construire la caserne no 14 à l’emplacement de l’ancienne caserne du quartier portant le même numéro, construite en 1874. Le contrat pour la construction de la nouvelle caserne no 14 est accordé le 8 janvier 1912. La Cité de Montréal confie la préparation des plans à l’architecte Louis-Roch Montbriand, et la réalisation des travaux à l’entrepreneur A. Bélair. L’édifice est inauguré le 19 mai 1913. Elle ferme définitivement ses portes en 1980. Dès lors, on procède à des travaux de rénovation dans le but d’y aménager le Centre des arts contemporains du Québec à Montréal. Ce dernier acquiert le bâtiment en 1983 par le biais d’un bail emphytéotique.
haut de page
Histoire  
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Centre des arts contemporains du Québec à Montréal
    (locataire à aujourd'hui à aujourd'hui)
    Mis en opération en 1982, les Ateliers d’art contemporain voient le jour dans une ancienne usine désaffectée d'Outremont. Sous l’instigation de ses fondateurs, un projet pour la création d'un centre de production et diffusion en art actuel est soumis à la Ville de Montréal. Le projet est accepté en 1982 et le Centre des arts contemporains du Québec à Montréal est fondé en 1983. Depuis, établi dans l’ancienne caserne no 14, acquis par bail emphytéotique, le centre joue un rôle important dans la production d'œuvres réalisées dans le cadre du programme d'intégration des arts à l'architecture, au Québec. Il joue également un rôle essentiel dans l’organisation et la création des événements publics, tel que les Symposiums de sculpture Carrefour de l'art et de l'industrie, Lachine An 1 et An II, qui ont lieu durant les années 1980 et 1990. Aujourd’hui, le centre est doté d'une infrastructure plus élargie qui lui permet de promouvoir plus activement l'art actuel et d'en faire bénéficier le grand public.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 22 avril 2009 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1995
    Fin des travaux : 1997
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Aménagement de la caserne en centre des arts contemporains
     
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-25-0009-01

Propriété :

9999-25-0009

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 1 novembre 2012