Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le pavillon du Lac-aux-Castors
©C. Boucher, 2006
 
Façade est du pavillon du Lac-aux-Castors
©C. Boucher, 2006
 
L’intérieur du pavillon du Lac-aux-Castors
©C. Boucher, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Pavillon du Lac-aux-Castors, parc du Mont-Royal

Adresse civique :
  • 2000, chemin Remembrance
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Parc du Mont-Royal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1958

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Hazen Edward Sise
    (architecte -- concepteur)
    Hazen Edward Sise (Montréal 1906 – Montréal 1974) étudie l’architecture à l’Université McGill de1925-1927 puis à l’École d’architecture du Massachusetts Institute of Technology (MIT), d’où il obtient son baccalauréat en architecture en 1929. Il travaille au sein de firmes d’architecture à Paris en 1931, puis à Londres de 1933 à 1936. En 1949, il se joint à la firme McDougall, Smith and Fleming, puis il devient professeur d’architecture à l’Université McGill à partir des années 1950. En collaboration avec cinq autres architectes, il participe à la fondation de Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold, Michaud et Sise à Montréal en 1955. Également connue sous le nom d’ARCOP, la firme montréalaise d’architecture est impliquée dans de nombreux projets d’envergure à travers le Canada, tel le Centre des Pères de la Confédération à Charlottetown (1964), Place Bonaventure à Montréal (1967) et le Centre national des Arts à Ottawa (1969). Après s’être retiré de la firme ARCOP en 1968, Sise devient consultant en patrimoine architectural pour la Commission de la capitale nationale.
  • Guy Desbarats
    (architecte -- concepteur)
    Guy Desbarats (Montréal 1925 – Sherbrooke 2003) obtient un baccalauréat en architecture de l’Université McGill en 1948. Il travaille par la suite chez Abra, Balharrie and Shore Architects à Ottawa (1948-1952), puis retourne à l’Université McGill en 1952 en tant que chercheur-boursier de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. L’année suivante, il devient chargé de cours à l’Université McGill. En collaboration avec cinq autres architectes, il participe à la fondation de la firme Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold, Michaud et Sise à Montréal en 1955, également connue sous le nom d’ARCOP. En 1964, il devient directeur de la nouvelle École d’architecture de l’Université de Montréal. Il joue également un rôle actif au sein de la fonction publique à titre de sous-ministre adjoint au design (1975) et de sous-ministre adjoint au design et à la construction (1976-1985) au ministère des Travaux publics.

    Tout au long de sa carrière, Guy Desbarats explore plusieurs types et styles de construction. Il obtient la médaille Massey en architecture pour la conception de l’église et du presbytère Saint-Gérard Majella à Saint-Jean (1963). Au sein du cabinet Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold, Michaud et Sise, il contribue à plusieurs projets dont ceux de la Grande Salle de la Place des Arts à Montréal (1959-1963), du Centre des Pères de la Confédération à Charlottetown (1964), des pavillons thématiques « L’Homme à l’œuvre » et « L’Homme interroge l’univers » de l’Expo 67 de Montréal (1967) et du Centre national des Arts à Ottawa (1969).

    * Le Pavillon du Lac-aux-Castors aurait été dessiné avant la formation officielle du groupe ARCOP.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire de 1958 à aujourd'hui)
    En avril 1955, dans le cadre du réaménagement du mont Royal, le Comité exécutif de la ville de Montréal décide de remplacer le kiosque-restaurant en bois situé en bordure du lac aux castors qui est devenu désuet par une construction offrant des services permanents aux promeneurs et patineurs. Hazen Edward Sise et Guy Desbarats agissent respectivement en tant qu’architecte et architecte associé au projet. Les travaux débutent le 11 février 1957 pour se terminer le 7 février 1958.
haut de page
Histoire  
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 13 février 2008 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 2004
    Fin des travaux : 2006
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration majeure (restauration intérieure du foyer, des salles de toilettes, remplacement des revêtements, remplacement de la fenestration, réaménagement des espaces publics aux deux niveaux, réintégration des murales extérieures)

    Concepteurs de la transformation :
    Réal Paul (architecte)
    Pierina Saia (architecte)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique et naturel (2005-03-09) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-24-0011-01

Propriété :

9999-24-0011

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 12 janvier 2011