Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Façade principale du Central d’alarme du Service d’incendie, aujourd’hui le Quartier général du Service de la sécurité incendie à Montréal.
©J. Jabourian, 2006
 
Façade arrière et latérale sud du Central d’alarme du Service d’incendie, aujourd’hui, le Quartier général du Service de la sécurité incendie à Montréal.
©J. Jabourian, 2006
 
Ancien système d'alarme au Central du Service d’incendie (aujourd'hui Quartier général du Service de la sécurité incendie.
©Ville de Montréal, 27 juin 1933
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Central d’alarme du Service d’incendie

Autres appellations :
  • Quartier général du Service de la sécurité incendie
  • Centre des communications du Service des incendies de la Cit
  • Quartier général du Service de prévention des incendies
Adresse civique :
  • 4040, avenue du Parc
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Parc du Mont-Royal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1930-1931

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • J. E. Blanchard
    (architecte -- directeur travaux publics)
  • Charles-Jules Des Baillets
    (ingénieur en chef -- concepteur)
    Charles-Jules Des Baillets (1884-1949), ingénieur en chef de la Commission de l’Aqueduc
    Né à Genève, en 1884, ingénieur dès l'âge de 19 ans, Charles-Jules Des Baillets arrive au Canada en 1904. Il a une formation d’ingénieur mécanicien/électricien, il travaille à ce titre pour diverses compagnies privées, puis pour la Ville de Sherbrooke. Entre 1921 à 1949, il est employé par la Cité de Montréal à titre d'ingénieur en chef de la Commission de l'aqueduc puis à la tête de la division d'ingénierie des Travaux publics. Au cours de sa profession, il se spécialise dans les projets électriques et de traitement des eaux. Sa réputation le conduit, au cours des années 1930, à agir comme consultant auprès de plusieurs villes étrangères, telles Varsovie et Paris. Il reçoit le trophée Fuller en 1945 pour ses travaux hydrauliques. Il reçoit également des honneurs pour son œuvre en Amérique du Nord et en Europe, en particulier l'attribution de la Légion d'honneur par la France et celui, posthume, de nommer à sa mémoire la deuxième usine de filtration de Montréal inaugurée en 1978, l’une des plus importantes d'Amérique du Nord. Il démontre en outre son sens artistique et ses goûts éclectiques en dessinant des édifices publics inspirés de l'architecture suisse, italienne ou québécoise. Il conçoit plusieurs plans dont ceux de la station Centrale de traitement et de pompage (aujourd’hui l’usine de traitement Atwater) inspirée de l’architecture de la Renaissance italienne, 3161, Joseph (1923-1924), la station McTavish inspirée de l’architecture des châteaux de la Renaissance française, 815-855 Docteur-Penfield (1928-1932), et la station Côte des-Neiges qui prend l’allure d’une grande habitation du Régime français, 4160, Chemin de la Côte-des-Neiges (1938).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Ville de Montréal
    (propriétaire à aujourd'hui)
    Le bâtiment du Central d’alarme du Service d’incendie est construit par la Cité de Montréal en 1930 suit à la demande des élus municipaux de la ville. Le projet est dirigé par des employés de la ville, et ce, autant en ce qui concerne l’architecture du bâtiment que la conception du système d’alarmes.
haut de page
Histoire  
Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Service de sécurité incendie de Montréal depuis 2002

    Aujourd’hui, l’édifice accueille presque touts les départements du service d’incendie. Le 1er janvier 2002, tous les services d'incendies de l'île de Montréal fusionnent pour former le Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM), dont le quartier général se trouve au 4040, avenue du Parc. Il est formé de 12 divisions administratives.
  • Services des incendies, Division de l’électricité,1964

    En 1964, l’intérieur de l’édifice est modifié afin d’y accueillir la Division de l’électricité des Sévices des incendies de Montréal.
  • Quartier général des incendies, de 1937-2007

    L’édifice abrite depuis 1937 le Quartier général des incendies de Montréal
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 17 février 2008 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1964
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Modifications suite au déménagement de la division de l’électricité
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1992
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Réaménagement du sous-sol et du rez-de-chaussée du centre de communications; divers travaux de réfection (revêtement, lanterneau, solins, drain, évent sur le toit) et remplacement des appareils mécaniques
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1993
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration des fenêtres
     
  • Travaux 4
    Date des travaux : 1994-1995
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Réaménagement intérieur de la salle des mesures d’urgence
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique et naturel (2005-03-09) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (cité) (2012-10-19).
    Anciennement un site du patrimoine (1987-12-18) (juridiction municipale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-24-0007-01

Propriété :

9999-24-0007

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 12 janvier 2011