Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 

©Denis Tremblay, 2007
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble Jean-Baptiste-Mathyl

Adresses civiques :
  • 471-473, rue Saint-Louis
  • 800, rue Berri
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1885

Nom du propriétaire constructeur :
  • Jean-Baptiste Mathyl (Ingénieur-mécanicien)
    (propriétaire de 1884 à environ 1900)

Commentaire sur les travaux

Bien que l’inventaire de 1980 indique que la construction aurait eu lieu après 1914, les rôles d’évaluation permettent de dater l’immeuble de 1885.

haut de page
Histoire  

Histoire du bâtiment

L’ingénieur-mécanicien Jean-Baptiste Mathyl fait ériger en 1885 un bâtiment en brique de trois étages sur une propriété acquise l’année précédente. Le nouvel immeuble remplace vraisemblablement une ancienne maison-magasin qui occupait l’emplacement depuis le milieu du XIXe siècle environ. À l’origine, une corniche avec modillons séparait le deuxième étage et l’étage du toit mansard ou en fausse mansarde aujourd’hui transformé.

Peu après sa construction, un parent de Jean-Baptiste Mathyl aménage une épicerie dans la partie est du rez-de-chaussée, tandis que trois unités de logement occupent les étages supérieurs. Différents épiciers et locataires résidentiels notamment un comptable, et un agent de commerce, se succèdent dans l’édifice jusqu’au début du XXe siècle. Un restaurant libano-syrien remplace l’épicerie à compter du milieu des années 1920, puis par la suite, un salon de barbier s’y installe au milieu du XXe siècle. À cette époque, la succession de Jean-Baptiste Mathyl se départit de l’immeuble.

À une date inconnue après 1911, les murs, entre le deuxième et le troisième étage du bâtiment, sont rehaussés. La corniche est fort probablement supprimée lors de ces travaux et le toit modifié. Vers le milieu des années 1970, des bureaux sont aménagés dans le local commercial du rez-de-chaussée alors qu’aux niveaux supérieurs, la fonction résidentielle se maintient. Des locaux commerciaux et des unités résidentielles locatives occupaient toujours l’immeuble Jean-Baptiste-Mathyl en 2008.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Succession Jean-Baptiste Mathyl
    (propriétaire de environ 1900 à 1947)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 18 juin 2009 )
  • Travaux 1

    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Date indéterminée après 1911. Aucun étage n’est ajouté, mais les murs du bâtiment sont rehaussés entre le deuxième et le troisième étage afin d’augmenter l’espace disponible au troisième niveau d’occupation. La corniche à modillons serait disparue lors de ces travaux et le toit possiblement modifié.


     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0041-60-0298-01

Propriété :

0041-60-0298

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 juin 2009