Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 

©Denis Tremblay, 2007
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble Alfred-Dolbec

Adresse civique :
  • 434-444, rue Saint-Antoine Est
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1895

Nom du propriétaire constructeur :
  • Alfred Dolbec (avocat)
    (propriétaire du 1895-10-11 au 1906-05-02)

Commentaire sur les travaux

Datation basée sur les rôles d'évaluation. Aucun permis n'a été trouvé dans le Prix Courant.

Certains auteurs affirment voir l'immeuble actuel sur un plan d'Hopkins de 1879. Or, ce dernier ne donne que l'emplacement des façades. En fait, les plans de Goad de 1880 et 1890 montrent clairement sur le lot les bâtiments antérieurs.

haut de page
Histoire  

Histoire du bâtiment

Ce bâtiment est construit en 1895 sur un terrain acquis la même année par l'avocat Alfred Dolbec. S'y trouvent un vieux duplex de deux étages et une dépendance, érigés en 1853 par Joseph Robillard. La nouvelle maison de trois étages – rez-de-chaussée commercial et logements aux étages – couvre dorénavant tout le lot. Un magasin de produits de beauté occupe la partie gauche du rez-de-chaussée; leurs propriétaires logent à l'étage supérieur. L'autre commerce appartient à Joseph N. Chagnon (il demeure dans son arrière boutique).

L'analyse des occupants, de 1895 à nos jours, reflète l'évolution socio-économique du secteur. Pendant les premières années, résidants et commerces traduisent l'aisance du quartier. En 1905, le rez-de-chaussée est transformé en restaurant. En 1952, le secteur n'est plus le quartier huppé d'autrefois : la gare Viger a fermé ses portes et l'École des Hautes études commerciales est déménagée sur la montagne. L'immeuble est alors acquis par Fayaz Shadeed et c'est probablement à cette époque que l'on transforme les étages supérieurs en maison de chambres. Shadeed exploite jusqu'en 1984 le restaurant « Le Buckingham ».

Au milieu des années 1980, l'immeuble est transformé en copropriété, puis rénové. Le restaurant céde alors sa place à deux entreprises (produits informatiques, massothérapie).

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 9 juin 2005 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : vers 1951
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Réfection probable, par agrandissement, de la façade du restaurant avec empiètement de 10 pieds sur le trottoir, entre les deux portes d'entrée des logements.

    Le permis 3385 (13-06-51) de la ville de Montréal ne nous permet pas de détailler avec certitude le type de travaux effectués.
    Suite à un incendie en 1954, des travaux de rénovations intérieures sont effectués en 1955 au coût de 20 000 $.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : vers 1986
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Destruction de la rallonge de la façade de 1951. La forme du bâtiment passe d'un U à un carré, la cour intérieure à l'arrière du bâtiment, entre les deux ailes, est comblée. Réfection de la brique de la façade. Ajout de puits de lumière sur le toit. Transformation en copropriétés.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Cet immeuble commercial et résidentiel de trois étages à toit plat possède une façade en brique et une fausse mansarde. Deux ailes prolongeaient le bâtiment vers l'arrière, lui donnant une forme au sol en « U ». Une poutre d'acier en saillie sur le côté est rappelle que ce mur était mitoyen avec un bâtiment de trois étages, aujourd'hui détruit, appartenant au XIXe siècle au juge Loranger.

haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0041-50-5852-00

Propriété :

0041-50-5852

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 4 janvier 2007