Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

© Denis Tremblay, 2006
 
Élévation sud.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation nord.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

École Notre-Dame-de-Bon-Secours

Autre appellation :
  • École Bonsecours
Adresse civique :
  • 417, rue de la Commune Est
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Musée Marguerite-Bourgeoys
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1893

Nom du propriétaire constructeur :
  • Fabrique de la paroisse Notre-Dame

haut de page
 
Vue de l'arrière de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours vers 1890. Le terrain sur lequel est érigé l'école est toujours vacant. Photo : Wm. Notman & Son.
©Musée McCord d'histoire canadienne, Montréal, VIEW-2599-0. Collaboration spéciale dans le cadre d'une entente de partenariat.
 
Vue de la rue de la Commune au début du XXe siècle. On aperçoit l'école à droite de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Collection Cartes postales, CP 4899 CON
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

En 1893, les sulpiciens font ériger un nouveau bâtiment destiné à abriter l’école Notre-Dame-de-Bon-Secours. Peu avant la construction, l’élargissement de la rue des Commissaires (rue de la Commune) entraîne la démolition de l’ancienne école qui logeait dans un bâtiment érigé sur un terrain adjacent à la fin du XVIIIe siècle. Vacant depuis au moins vingt ans, l’emplacement, voisin de celui de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, fait d’ailleurs partie d’un terrain plus vaste appartenant depuis le XVIIe siècle au séminaire de Saint-Sulpice. La conception des plans de l’école serait attribuée à la firme d’architectes Perrault Mesnard et Venne qui, peu avant la construction de l’immeuble, avait réalisé d’importants travaux à la chapelle. Les ouvertures cintrées de l’école sont d’ailleurs très similaires à la partie arrière de la chapelle.

Depuis les débuts de la colonie, la Congrégation de Notre-Dame est chargée de l’éducation des jeunes filles sous la direction et la supervision des sulpiciens. Vouée essentiellement à l’enseignement primaire, l’école Notre-Dame-de-Bon-Secours, fondée par les sulpiciens en 1838, est dirigée dès le départ par les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame. Lors de son ouverture en 1893, les religieuses y dispensent l’enseignement en français aux jeunes filles des familles défavorisées du quartier. Cinq classes sont ouvertes et desservent à l’origine près de deux cent quarante élèves.

Dès 1912, la Congrégation de Notre-Dame établit dans l’école une résidence pour les religieuses qui y enseignent. L’établissement scolaire qui est rattaché à la Commission des écoles catholiques de Montréal en 1930, conserve sa fonction jusqu’en 1968. L’immeuble continue cependant de servir durant une trentaine d’années de résidence de religieuses qui y tiennent aussi, au milieu des années 1970, un atelier de tissage. De 1996 à 1998, d’importants travaux de restauration permettent l’aménagement du musée Marguerite-Bourgeoys dans le bâtiment. Les anciens locaux de classes sont réaménagés en bureaux au rez-de-chaussée et en salles d’exposition à l’étage, alors qu’un important site archéologique, mis au jour sous l’école et une partie de la chapelle adjacente, est aussi aménagé en salles d’exposition. Demeurée la propriété du séminaire de Saint-Sulpice, l’école Notre-Dame-de-Bon-Secours abritait toujours en 2008 les salles et les bureaux administratifs du musée, ainsi qu’un logement de religieuse.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 avril 2009 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1996
    Fin des travaux : 1998
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Transformation de l'immeuble en musée. Une subvention a été versée pour ces travaux.


     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-78-7984-02

Propriété :

0040-78-7984

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 23 avril 2009