Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 

©Denis Tremblay, 2007
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Thomas-Hood

Adresse civique :
  • 410-416, rue du Champ-de-Mars
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Maison et atelier Thomas-Hood
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1860

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • William Footner
    (architecte)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Thomas Hood (fabricant de pianos forte)
    (propriétaire de 1857 à 1905)

Commentaire sur les travaux

Datation confirmée par les rôles d'évaluation et trois marchés de construction signés le 27 octobre 1860 (notaire T. Doucet).
La partie supérieure du bâtiment a sans doute été modifiée ultérieurement. Perte de corniche ; modification possible de toiture.

haut de page
Histoire  

Avertissement

Cet édifice comprend les adresses civiques 410, rue du Champ-de-Mars et 416, rue du Champ-de-Mars, mais non les adresses civiques 412 et 414, rue du Champ-de-Mars, attribuées au bâtiment situé à l'arrière.

Histoire du bâtiment

Ce bâtiment à logements multiples est construit en 1860 selon les plans de l’architecte William Footner, le concepteur du marché Bonsecours. Il est construit sur un terrain vacant acquis en 1857 par le manufacturier de pianos Thomas Hood. La porte cochère donnait autrefois accès à une fabrique de pianos dont la construction remonte aux années 1857-1858.

Thomas Hood occupe lui-même les deux logements de la partie est du bâtiment, tandis que deux fabricants de piano, dont un certain Daniel McGregor, logent dans la partie ouest. Hood quitte les lieux en 1866. McGregor, qui prend la direction de la fabrique de pianos à partir de la fin des années 1870, réside aux côtés de son lieu de travail jusqu’à la fin des années 1890. Les autres ménages du bâtiment comprennent alors des chefs de famille membres de professions libérales ou des cols blancs.

En 1905, la succession de Thomas Hood vend la propriété au marchand et manufacturier de tabac Léon Larue. Ce dernier installe ses ateliers à l’arrière et perçoit les loyers du bâtiment de plus en plus occupés par des ouvriers. La succession de Léon Larue se défait de la propriété en 1951. En 2008, la maison conservait toujours une vocation résidentielle.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Léon Larue (marchand/manufacturier de tabac)
    (propriétaire de 1905 à 1951)
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-69-2784-00

Propriété :

0040-69-2784

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 25 juin 2009