Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Maison-magasin construite pour Jane Tate, 1863-1864.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
 

©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Illustration non datée montrant l'immeuble et, à droite, l'ancienne maison Papineau, à une époque où cette dernière avait perdu sa toiture en pente.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums de rues Édouard-Zotique Massicotte. 1-83-d.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Jane-Tate II

Adresse civique :
  • 430, rue de Bonsecours
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Maisons-magasins Jane-Tate
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1863-1864

Nom du propriétaire constructeur :
  • Jane Tate (rentière/célibataire)
    (propriétaire du 1856-02-13 au 1874-00-17)
Typologie d'origine :
  • maison-magasin

Commentaire sur les travaux

La bâtisse est parachevée en janvier 1864 lorsque les mesureurs Coursolle et Garven dessinent leur plan du mur mitoyen entre Louis-Joseph Papineau et Jane Tate; quittance par Papineau à Tate pour la moitié du prix d'un mur mitoyen « against which wall the said Miss Tate has lately erected a house on the adjoining lot », 15 septembre 1864 (notaire C.F. Papineau).

haut de page
 
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Située à côté de la Maison Papineau, cette maison-magasin appartient à un ensemble formé de deux bâtiments construits en 1863-1864 pour Mlle Jane Tate, sur des terrains qui lui appartiennent depuis 1856. Le bâtiment de pierre de trois étages compte deux unités commerciales au rez-de-chaussée et des logements aux étages. Il est construit sur un terrain vacant adjacent à la résidence de Mlle Tate, démoli pour permettre la construction du bâtiment voisin. Jane Tate s’installe dans un logement des étages supérieurs du 430 Bonsecours dès sa construction et y réside jusqu’à sa mort en 1874. La propriété est alors transmise à ses frères et demeure aux mains de la famille Tate jusqu’en 1905.

Immédiatement après sa construction, le 430 Bonsecours éprouve de la difficulté à attirer des occupants stables. Parmi ses nombreux locataires, on retrouve les épiciers Daigle & Giard et la veuve Raymond. On note aussi la présence de Napoléon Bourassa, sculpteur de renom et gendre de Louis-Joseph Papineau. Dans les décennies suivantes, les étages supérieurs accueillent un très grand nombre de locataires et de chambreurs -parfois jusqu’à une quinzaine; leur nombre diminue toutefois au XXe siècle. Le rez-de-chaussée accueille aussi plusieurs commerces différents, mais la situation se stabilise rapidement. Le secteur de l’alimentation s’impose avec l’arrivée du marchand de poissons et d’huitres D. Hatton & Co. en 1876; en 1912 ce dernier étend ses activités à l’ensemble du rez-de-chaussée de l’immeuble. Ce commerce est présent jusqu’au début des années 1960.

En 1964, l’architecte Frederic Lebensold acquiert la propriété; il effectue une restauration intérieure et extérieure du bâtiment dans le même esprit que la restauration de l’autre composante de l’ensemble Tate. Entre 1970 et 1990, l’immeuble abrite une galerie d’art et divers bureaux, de même que quelques logements, dont celui du propriétaire. Au début du XXIe siècle, une galerie d’art occupe le rez-de-chaussée du 430 Bonsecours alors que les étages supérieurs sont utilisés à des fins résidentielles

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Frederic Lebensold (architecte)
    (propriétaire de 1964 à une date inconnue)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • D. Hatton & Co. (vente en gros de poissons et d'huîtres.)
    (locataire de 1876 à environ 1960)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 9 mars 2005 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1964
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Restauration intérieure et extérieure de l'immeuble.


    Concepteur de la transformation :
    Frederic Lebensold (architecte)
     
  • Travaux 2

    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Apparence d'un ajout d'une rallonge à un étage surmontée par une terasse, le tout reliant le bâtiment sur la rue avec celui en arrière. Date indéterminée.
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-68-9278-01

Propriété :

0040-68-9278

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 6 septembre 2006