Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
La façade de pierre, constituée en trois temps.
©Denis Tremblay, 2006
 
Vue de la rue en 1910.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.Z. Massicotte, notice 0002734511 (MAS 7-91-e), (détail).
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-magasin Étienne-et-Alexandre-Roy

Adresse civique :
  • 114, rue Saint-Paul Est
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Immeuble Alexandre-Roy
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1817

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Charles-Simon Delorme
    (charpentier et entrepreneur)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Étienne Roy (marchand)
    (propriétaire du 1816-09-28 au 1837-03-18)
Typologie d'origine :
  • maison-magasin

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

Marché de construction (notaire A. Jobin, 11 décembre 1816).

haut de page
Histoire  

Avertissement

La pierre du deuxième niveau constitue la seule composante encore visible d'une maison construite en 1817. La pierre de l'étage suivant témoigne d'une adjonction réalisée en 1832 tandis que les grandes ouvertures du rez-de-chaussée dateraient de 1849 (modifiées plus tard). La façade de maison-magasin ainsi constituée en trois temps est ici considérée comme un vestige intégré en 1859-1860 à l'immeuble Alexandre-Roy.

Histoire du bâtiment

Étienne Roy fait construire ce bâtiment en trois phases, à compter de 1817. À l’automne 1816, il achète la moitié de l’emplacement appartenant en entier à son frère Charles-Fleury (actuellement les 110 et 114, rue Saint-Paul Est), sur lequel se trouve une maison qu’il s’engage à démolir. Trois mois plus tard, les deux frères font appel à l’entrepreneur Charles-Simon Delorme pour bâtir sur leurs terrains contigus une nouvelle maison en pierre de deux étages. Étienne Roy loue en 1819 sa partie de maison au fourreur Henry Solomon qui y réside et y tient probablement son commerce. En 1832, Roy s’engage à rehausser d’un étage le bâtiment, alors que Solomon en assume les coûts en bénéficiant conséquemment d’une réduction de loyer.

En 1837, Étienne Roy fait donation à son fils Alexandre de la maison rue Saint-Paul. À compter de 1846 et pour près de quarante ans, il loue le bâtiment à François-Xavier Brazeau, marchand de dry goods (tissus, mercerie et autres produits), à qui il demande de construire un entrepôt donnant sur la partie arrière du terrain, sur la rue des Commissaires (rue de la Commune). En tant que locataire principal, Brazeau est chargé de l’entretien de la maison. En 1849, il s’engage notamment à rénover la façade. La maison, agrémentée en devanture de piliers et de vitrines, prend alors l’apparence d’une maison-magasin. Brazeau occupe un magasin au rez-de-chaussée ainsi qu’un logement au-dessus, l’autre moitié du bâtiment étant sous-louée à un marchand qui y tient son commerce et sa résidence. La fonction résidentielle de l’immeuble se maintient jusqu’au début des années 1860.

Ce bâtiment est relié à son pendant de la rue de la Commune en 1859-1860 alors que l'on transforme le tout en un seul grand immeuble dont les façades sont celles des deux bâtiments antérieurs. Alexandre Roy et François-Xavier Brazeau sont toujours respectivement propriétaire et locataire au moment des travaux.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Alexandre Roy
    (propriétaire de 1837 au 1884-11-24)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • François-Xavier Brazeau (marchand de dry goods)
    (locataire du 1846-05-01 à environ 1860)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 5 janvier 2016 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1832
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Un étage en pierre de taille est ajouté au bâtiment.




     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1849
    Transformation majeure de la façade.

    Six piliers divisent le rez-de-chaussée en façade (sans compter les pilastres d'extrémité), des vitrines sont posées, trois portes sont installées, l’une conduisant à un corridor menant aux étages supérieurs, les deux autres donnant accès aux magasins. Des rénovations intérieures sont entreprises comme certaines réparations extérieures touchant la toiture, les cheminées et les escaliers.


     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1859
    Fin des travaux : 1860
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.



    Intégration du bâtiment dans l'immeuble Alexandre-Roy. La façade de pierre est conservée.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Cette façade de pierre témoigne toujours de la maison-magasin créée en trois temps − les linteaux décoratifs, les fenêtres à six carreaux ainsi que le brisis décoratif (fausse-mansarde) du quatrième niveau rappellent quant à eux l'immeuble unifié plus tard. La devanture commerciale à grandes vitrines a toutefois perdu les chapiteaux de pilastres d'esprit néoclassique des années 1840. On reconnaît par ailleurs les anciens étages résidentiels revêtus de pierre de taille, à joints maigres; la hauteur des assises de même que la couleur et l'état de la pierre permettant de différencier les niveaux mis en place respectivement en 1817 (le 2e) et 1832 (le 3e). Les fenêtres plus petites du troisième niveau répondent sans doute à des raisons fonctionnelles, mais cette réduction progressive de hauteur s'inscrit aussi dans l'esprit classique de l'époque. La devanture du rez-de-chaussée ayant changé à travers le temps, sa configuration actuelle ne témoigne ni de celle d'origine si de celle de 1849, alors qu'il y avait six piliers et trois portes d'entrée.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-65-5442-01

Propriété :

0040-65-5442

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 5 janvier 2016