Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2007
 
1894
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums Massicotte. 7-91-d, notice : 0002734510.
 
Adjonction en brique, rue Saint-Amable.
©Denis Tremblay, 2015
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Côme-Séraphin-Cherrier

Autre appellation :
  • Magasin-entrepôt Gunn-Langlois
Adresses civiques :
  • 153-155, rue Saint-Paul Est
  • rue Saint-Vincent
    (façade latéralesans numéro civique)
  • rue Saint-Amable
    (façade secondairesans numéro civique)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Ensemble Viger-Cherrier
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1877

Nom du propriétaire constructeur :
  • Côme Séraphin Cherrier (avocat)
    (propriétaire du 1861-02-13 au 1885-04-21)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

Afin de construire ce magasin entrepôt, il faut démolir deux maisons. Celle située au coin de Saint-Paul est démolie en mai 1876, et l'autre au coin de Saint-Amable l'est plus tard dans l'année.

haut de page
 
Élévation rue Saint-Paul.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation rue Saint-Vincent.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Les anciens entrepôts de Gunn Langlois & Co.
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums Massicotte. 7-139-c, notice : 0002734206.
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Ce magasin-entrepôt est construit en 1877 par Côme-Séraphin Cherrier, qui a hérité du site en 1861 de son cousin Denis-Benjamin Viger, avec plusieurs bâtiments voisins. Pour ce faire, on démolit une maison en pierre construite par Denis Viger à la fin du siècle précédent à l'angle de la rue Saint-Paul, occupée en 1876 par un marchand de tabac, et un autre bâtiment en pierre, en forme de L, à l'angle des rues Saint-Vincent et Saint-Amable, comprenant bureaux et ateliers. Le lot est alors amputé de deux bandes de terrain acquises par la Ville de Montréal afin d'élargir les rues Saint-Paul et Saint-Vincent, ce qui explique le retrait dans l'alignement des façades observé de nos jours. L'édifice complété en 1877, en pleine crise économique, demeure vacant jusqu'en mai 1879, date à laquelle s'installe l'importateur de quincaillerie, de sellerie et de fournitures pour attelage Gustave R. Fabre. Il reste présent jusqu'en 1886. D'autres occupants suivent.

L'édifice accueille en 1894 l'épicier en gros Charles Langlois. Dans le cadre d'une entente avec Philomène Charlotte et Marie Josephte Louise Cherrier qui ont hérité de leur père en 1885, un entrepôt frigorifique est construit entre 1896 et 1898 du côté nord-ouest de la rue Saint-Amable. Langlois loue ce bâtiment; il défraie les aménagements et le système de réfrigération. En 1896, une adjonction en brique de deux étages est par ailleurs construite à l'arrière du magasin-entrepôt, rue Saint-Amable (Bonnell & Bros., entrepeneur). L'entreprise Gunn Langlois, dont Charles Langlois est co-fondateur, signe un nouveau bail en 1901 et construit aussitôt un tunnel sous la rue Saint-Amable entre les deux bâtiments (l'entrepôt et le magasin-entrepôt), à ses frais. Gunn Langlois quitte les lieux en 1932.

Après divers usages au cours des années 1930 (dont un bain turc à la fin de la décennie!) « Les Jardiniers Modèles » de Paul Boudrias fils occupent des locaux du bâtiment à compter de 1940, pour l'entreposage de fruits et légumes. Boudrias achète l'immeuble en 1942 en même temps que d'autres bâtiments de l'îlot. Après déboires et transactions multiples, la compagnie Boudrias Laflamme, co-fondée par Boudrias, possède l'immeuble jusqu'à la fin des activités d'entreposage au début des années 1960 puis jusqu'à la vente, fin 1968.

Plusieurs propriétaires et occupants se succèdent ensuite. Au cours des années 1980, un virage se produit dans l'utilisation de l'immeuble alors que les étages commencent à être habités, probablement en formule loft, sans travaux majeurs apparents, tandis qu'aux premiers niveaux on trouve des commerces liés à l'achalandage touristique du secteur ainsi que des bureaux. Cette mixité apparue à la fin du XXe siècle perdure en 2015.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Paul Boudrias fils (marchand de fruits et légumes)
    (propriétaire du 1942-11-16 au 1968-12-31)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Gunn Langlois and Co. Ltd. (marchand de produits de la ferme)
    (locataire de 1894 à 1931)
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-65-2573-00

Propriété :

0040-65-2573

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 17 novembre 2015