Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
La maison-magasin, place Jacques-Cartier, avant la fermeture du Restaurant des Gouverneurs.
©Denis Tremblay, 2007
 

©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Photographie d'Alexander Henderson, vers 1870.
©Musée McCord d'histoire canadienne, Archives photographiques Notman, MP-0000.1452.46. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-magasin François-Xavier-Beaudry

Autre appellation :
  • Maison Antoine-Mallard II
Adresse civique :
  • 456-460, place Jacques-Cartier
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Maisons Antoine-Mallard
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1836

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Louis Charland
    (arpenteur et architecte)
Nom du propriétaire constructeur :
  • François-Xavier Beaudry (manufacturier de savons et de chandelles)
    (propriétaire du 1835-01-08 au 1885-03-24)
Typologie d'origine :
  • maison-magasin

Commentaire sur les travaux

Dans une notification faite le 3 août 1836 à N.P.M. Kurczyn qui occupe alors l'immeuble contigu à droite, il est mentionné que F.X Beaudry « is now building and repairing his now property on the New Market » et que cela nécessite la démolition et la reconstruction d'un mur de division entre les deux maisons, travaux dont les inconvénients donnent lieu à un protêt le 6 août. Un bail est signé en septembre en vue de l'occupation d'une partie de la maison en décembre et un autre est signé en décembre. (Ces actes et autres connexes : greffe du notaire J.H. Jobin)

Détail des travaux

haut de page
 
 
Photo de reportage pour la Ville de Montréal, 7 juillet 1953.
Archives de la Ville de Montréal, VM094-Y-1-17-D0496-P52 (Z-500-52)
 
Le restaurant des Gouverneurs et sa terrasse.
photographie Denis Tremblay, 1998
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

François-Xavier Beaudry est devenu seul propriétaire en 1835, lors d'un partage de succession, de l'une des trois maisons contiguës construites en 1811-1812 par son grand-père Antoine Mallard. Dès 1836 il la modifie considérablement et lui donne l'apparence de maison-magasin que l'on connaît aujourd'hui. Il l'agrandit vers la gauche en lieu et place d'un passage et fait construire une aile en brique à l'arrière. La façade est refaite avec un nouveau parement de pierre taillée et de larges ouvertures au rez-de-chaussée inscrites dans de fausses-arcades.

Le premier occupant de la nouvelle maison-magasin, en décembre 1836, est le maître maçon François Beaucaire qui s'installe dans la partie droite comportant « deux portes et un châssis » au rez-de-chaussée, trois fenêtres à l'étage et deux chambres à l'étage de comble. Il a aussi droit à une cave et un grenier ainsi qu'à la cour accessible par la rue Notre-Dame. Le marchand épicier Nicholas P. M. Kurczyn, qui occupe déjà la maison d'angle contiguë à celle-ci, loue sitôt après Beaucaire la partie gauche de la maison et l'adjonction en brique, avec une porte et une fenêtre au rez-de-chaussée en façade. Il pourra aussi louer la partie droite après le départ de Beaucaire, une possibilité concrétisée en décembre 1837, mais il semble quitter les lieux en 1838 (tout en continuant à occuper la maison d'angle voisine).

François-Xavier Beaudry conserve cette propriété locative jusqu'à son décès en 1885; puis ses héritiers la conserveront jusqu’en 1948. La maison-magasin se distingue aussi par la stabilité de sa vocation, car elle est surtout utilisée comme auberge ou restaurant, ce qui serait déjà le cas en 1842 avec la possible présence simultanée de deux taverniers. On y retrouve l’auberge de Jacques Truillier dit Lacombe entre 1854 et 1873, l’Hôtel du Peuple au début du XXe siècle, le Silver Dollar Palace, qui profite de la notoriété de son ancien voisin, le Silver Dollar Saloon, dans les années 1920-1930, et le restaurant Golden Star de 1949 à 1964, en même temps qu'un barbier et une « maison de chambres ».

L'ouverture du restaurant des Gouverneurs par George Kournikakis en 1965, précédée par des travaux de restauration et de rénovation en 1964-1965, marque un changement notable car on vise la nouvelle clientèle de l'arrondissement historique. À la suite de l’incendie de 1985 qui a endommagé un bon nombre de bâtiments dans le secteur, le bâtiment fait de nouveau l'objet de travaux. En 2005, on trouve aussi des bureaux aux étages. En 2015, après la fermeture du restaurant des Gouverneurs, l'immeuble comprend toujours un local commercial et des bureaux.

Autres occupants marquants
Locataires :
  • Jacques Truillier dit Lacombe (aubergiste)
    (locataire de 1854 à 1873)
  • Silver Dollar Palace
    (locataire de environ 1920 à environ 1940)
  • Restaurant Golden Star
    (locataire de 1949 à 1964)
  • Restaurant Des Gouverneurs
    (locataire de 1955 à 2015)
haut de page
Lecture architecturale  
Ce bâtiment présente les caractéristiques d'une maison-magasin du Vieux-Montréal, dont certains aspects issus des maisons urbaines façon Nouvelle-France, tels son implantation en bordure de la rue avec cour à l’arrière, son toit à deux versants percé de lucarnes et son gros-oeuvre en moellons (recouvert de pierre taillée en façade). On s'attendrait cependant à trois étages plutôt qu'à deux pour une maison-magasin datant de 1836, la hauteur de deux étages témoignant dans ce cas de la construction antérieure.

Le parement en pierre taillée de la façade et les grandes ouvertures du rez-de-chaussée sont par ailleurs parfaitement typiques des maisons-magasins. Les cinq embrasures extérieures en arcade − ou fausses-arcades ou arcades décoratives −, témoignent quant à elles de façon éloquente du vocabulaire architectural néoclassique en vogue dans les années 1830. Les grands carreaux des fenêtres et la tôle « à baguettes » du toit rappellent toutefois des modes plus tardives − des vantaux à petits carreaux et une couverture en tôle à la canadienne (rangs de carrés obliques) ont pu être utilisés en 1836.

D'un point de vue fonctionnel, les larges ouvertures du rez-de-chaussée annoncent aux passants la présence possible d'établissements ouverts au public tandis que la partie supérieure plus sobre suggère une maison habitée, ce qui a longtemps été le cas. Le porche à deux portes date de 1965 ou de 1985, alors qu'il y avait des entrées plus distinctes lors de la création de la maison-magasin. Il n'y a toutefois jamais eu d'entrée cochère, car on accédait à la cour par un passage du côté de la rue Notre-Dame; il s'y trouve encore.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-56-5369-00

Propriété :

0040-56-5369

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 17 novembre 2015