Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Le bâtiment vu de l'intersection des rues Saint-Paul Est et Saint-Gabriel.
©Denis Tremblay, 2016
 
L'immeuble vu de la rue Saint-Gabriel.
©Denis Tremblay, 2016
 
Détail, rue Saint-Gabriel.
©Denis Tremblay, 2016
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-magasin Macdonell-Holmes

Adresses civiques :
  • 37-39, rue Saint-Paul Est
  • 408, rue Saint-Gabriel
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1835

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Thompson and Barry
    (architectes)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Macdonell Holmes & Company (marchands de dry goods)
    (propriétaire du 1832-02-21 à 1839)
Typologie d'origine :
  • maison-magasin

Commentaire sur les travaux

Marché de maçonnerie avec les maîtres maçons Thomas McGrath et Henry Houle et marché de charpenterie avec le charpentier John Whitlaw (H. Griffin, 16 avril 1835).

Les concepteurs Francis Thompson (1808-1895) et Henry Bulkley Parry (1808-1840), architectes, ont été associés de 1834 à 1837 (Biographical Dictionary of Canadian Architects, en ligne)

haut de page
 
Élévation principale.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation latérale, rue Saint-Gabriel.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Cette maison-magasin en pierre est construite en 1835 d'après une commande des marchands de dry goods (tissus, articles de mercerie et peut-être d'autres produits) Macdonell Holmes & Company. En 1832, les associés de l’entreprise acquièrent un emplacement avec une maison et dépendances qu’ils occupent depuis plusieurs années. Au printemps 1835, ils font appel aux architectes Thompson and Parry pour concevoir cette maison-magasin de trois étages, incluant le rez-de-chaussée. L’entreprise occupe les lieux jusqu’en 1839. À l’instar des autres maisons-magasins, cet immeuble est vraisemblablement conçu à l’origine pour servir à des fins commerciales et résidentielles. Bien qu’aucune source ne peut confirmer que tel est le cas dans les premières années suivant sa construction, les rôles fonciers de la fin des années 1840 confirment que ces deux fonctions s’y côtoient.

Le commerce de la quincaillerie est la principale activité exercée dans ce bâtiment jusqu’à la fin des années 1940. Deux compagnies marquent particulièrement son histoire. L’entreprise de Joseph N. Hall s’y installe de 1847 à 1853 comme locataire et jusqu’en 1865 à titre de propriétaire. Au cours de cette même période la fonction résidentielle perd de son importance pour disparaître complètement. De 1900 à 1945, la Letang Hardware Company Limited occupe le bâtiment que son fondateur et président, Anselme Letang, achète en 1921. Le toit d'origine est remplacé par un toit plat vers 1900 (avant 1909) puis deux étages en brique sont ajoutés entre 1918 et 1940 (soit vers 1925, possiblement dès 1921-1922).
Le bâtiment est vendu en 1948 par la veuve Letang à des marchands de fer. Un snack bar s'installe au rez-de-chaussée au cours de la décennie suivante, mais en 1960 des marchands importateurs occupent encore la majeure partie de l'immeuble.

Le bâtiment change de vocation au cours des années 1960 et 1970 alors qu'un restaurant qui s'adresse à une clientèle touristique s'installe au rez-de-chaussée (restaurant Le Coin) et que des bureaux prennent place aux étages (maisons de production, de graphisme, etc.). Une compagnie présidée par Anthony Antonopoulos achète l'immeuble en 1982, ouvre le restaurant du Vieux-Port en 1983 et rénove le bâtiment en 1986. La fonction résidentielle réapparaît de façon notable aux étages. En 2015, le restaurant qui a pris de l'expansion dans les immeubles voisins occupe toujours deux étages dans celui-ci. On y trouve des appartements de tourisme aux étages.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Joseph N. Hall (marchand de quincaillerie)
    (propriétaire du 1853-11-29 à 1860)
  • Anselme Letang (quincaillier)
    (propriétaire du 1921-11-30 au 1941-12-18)
  • Anthony Antonopoulos et al.
    (propriétaire du 1982-06-15 à une date inconnue)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 décembre 2015 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : avant 1909
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Remplacement d'un toit en mansarde ou d'un toit plat par un autre type de toiture.

    L'étage de comble est démoli et le toit à deux versants est remplacé par un toit plat.


     
  • Travaux 2
    Date des travaux : entre 1918 et 1940
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Deux étages en brique sont ajoutés au bâtiment.


     
haut de page
Lecture architecturale  
Le bâtiment d'origine en pierre reste clairement perceptible et présente les caractéristiques d'une maison-magasin typique des années 1830-1840. Ce constat porte notamment sur le coin arrondi qui est l'un des plus anciens du genre toujours en place dans le Vieux-Montréal, si ce n'est le plus ancien − les architectes Thompson et Parry auraient-ils joué ici un rôle marquant à cet égard? Ce bâtiment ferait partie des maisons construites à l'angle de deux rues, mais sans arrière-cour grâce à une cour latérale donnant sur la rue Saint-Gabriel.

Le bâtiment présente surtout les composantes architecturales essentielles des maisons-magasins de cette époque que sont les vitrines au rez-de-chaussée et le parement de pierre taillée très uniforme constitué de hautes assises, à joints maigres. Sans chapiteaux, les supports verticaux de la devanture commerciale prennent l'apparence de piliers engagés supportant un entablement d'une grande sobriété. Cet entablement est néanmoins d'esprit classique, comme le sont la régularité des ouvertures et la réduction de la hauteur des fenêtres au troisième niveau.

La partie distincte donnant sur la rue Saint-Gabriel, en léger recul, comporte un portail de même facture, mais clairement distinct. Les dimensions des fenêtres de cette section, si elles sont d'origine, témoigneraient d'une fonction commerciale plus affirmée dès la construction, ce qui semble surtout évident pour la travée centrale de l'élévation latérale (donnant sur la cour); il faut imaginer un palan au sommet et une porte à chaque niveau pour recevoir et expédier les marchandises. Les entrées situées au rez-de-chaussée de la partie principale du bâtiment ont quant à elles pu changer à travers le temps. Il y en a déjà eu plusieurs.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-54-8179-00

Propriété :

0040-54-8179

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 23 décembre 2015