Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2008
 
Élévation ouest.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation est.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Simon-McTavish

Adresse civique :
  • 411-425, rue Saint-Jean-Baptiste
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1785-1786

Nom du propriétaire constructeur :
  • Richard Dobie (négociant)
    (propriétaire du 1780-07-03 au 1795-06-01)

Commentaire sur les travaux

La première location, le 27 avril 1786, indique " ...that new dwelling house, which has not yet been occupied by any person whatsoever... ".

haut de page
 
Façade de la maison McTavish après démolition du couvent de la Congrégation de Notre-Dame. c.1913
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Album de rues E.Z. Massicotte. 7-13-b.
 
Élévation nord. On voit sur le dessin, les traces de l'ancienne maison. Cette façade n'est plus visible depuis la construction du bâtiment voisin.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Maison McTavish, construite pour Richard Dobie, 1786, et louée au négociant Simon McTavish de 1786 jusque vers 1793.
© Photographie de Normand Rajotte réalisée pour l'ouvrage L'histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, 2004
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

En 1786, Simon McTavish, « le grand marquis » du commerce des fourrures, devient le premier occupant de cette maison nouvellement construite selon « the English taste »par le négociant Richard Dobie. Cette résidence remplaçait une ancienne maison en pierre d’un étage que Dobie avait achetée en 1780. Lors de la location par McTavish, la forme de la maison était sensiblement différente de celle qu'on voit aujourd'hui. L'entrée principale était située au centre de la façade où se trouve présentement une fenêtre cintrée. Ce qui est actuellement une porte cochère surmontée d'un étage, était alors un passage qui séparait la maison d'un entrepôt, tandis que le comble de la maison était en mansarde. Selon le bail de McTavish, l'intérieur de la maison comprenait une cuisine, une chambre des domestiques et un garde-manger au premier niveau; quatre chambres avec six armoires et deux foyers de marbre formaient le rez-de-chaussée et cinq chambres étaient aménagées au deuxième étage.

McTavish y demeure comme locataire jusqu'en 1794 date de son départ pour un séjour en Grande-Bretagne. Par l'intermédiaire de son associé Joseph Frobisher, il achète la maison l'année suivante. De retour en ville en 1799, il engage le maçon François Barsalou pour effectuer divers travaux y compris, semble-t-il, la transformation du passage en porte cochère.

Après le décès prématuré de McTavish en 1804, la propriété est léguée à sa veuve Marguerite Chaboillez qui décide de ne plus y habiter. En 1855, après une série de transactions, la maison et son terrain sont vendus par le shérif au notaire Étienne Guy qui réaménage l'arrière-cour en y faisant construire un entrepôt de trois étages et une écurie en brique transformée par la suite en bâtiment de chaudières. La famille Guy conserve la propriété jusqu'en 1907, alors qu'elle la vend à la National Drug and Chemical Company. Celle-ci l'occupe déjà comme locataire depuis au moins les années 1860 sous la raison sociale de Kerry Watson and Company; elle est propriétaire jusqu'au début des années 1960. L'aménagement de la maison en manufacture de produits chimiques implique le remplacement, quelque part entre 1914 et 1930, du comble en mansarde par un étage en brique surmonté d'un toit plat.

De toute évidence, l'immeuble est abandonné entre le départ de la National Drug and Chemical Company et son acquisition par Les restaurants unis d'Amérique en 1976. Durant les années 1981-1983, cette entreprise effectue des rénovations majeures à la maison. Depuis les travaux, le bâtiment est occupé par les bureaux de diverses entreprises. En 2007, la partie sud de l'immeuble (l'ancien entrepôt) abrite des logements.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Simon McTavish (négociant)
    (propriétaire du 1795-06-01 au 1804-07-06)
  • Étienne Guy (notaire)
    (propriétaire du 1855-07-27 à environ 1880)
  • National Drug and Chemical Company of Canada
    (propriétaire du 1907-06-20 au 1963-06-12)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Kerry, Watson & Company
    (locataire de environ 1865 au 1907-06-20)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 23 janvier 2008 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1799-1804
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Transformation du passage entre la maison et l'entrepôt en porte cochère.

    Pierre Barsalou, maçon, a probablement construit la porte cochère lorsqu'il faisait d'autres travaux dans la cour arrière : marché du 23 juillet 1799 (notaire J.-G. Beek). Le plan de Charland en 1804 indique que les travaux sont complétés.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1914-1930
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout d'un étage en brique.

    Cette modification correspondrait à l'occupation de l'édifice par la compagnie National Drug & Chemical.
     
haut de page
 
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
 
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-54-4075-00

Propriété :

0040-54-4075

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 23 février 2016