Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Élévation sud.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation nord.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Frederick-Francis-Mullins

Adresses civiques :
  • 121-123, rue de la Commune Ouest
  • 118, rue de la Capitale
    (façade secondaire)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Immeubles Mullins
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1853

Nom du propriétaire constructeur :
  • Frederick Francis Mullins (marchand et approvisionneur de navires)
    (propriétaire du 1852-09-14 à environ 1870)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

À la fin de 1852, Francis Frederick Mullins acquiert l’emplacement avec les ruines d’une maison de deux étages détruite par le feu. En 1853, le rôle foncier indique qu’un nouveau bâtiment est en construction.

haut de page
 
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Propriétaire depuis la fin de 1852 des ruines d’une maison de deux étages sise sur cet emplacement, Frederick Francis Mullins fait construire un magasin-entrepôt de trois étages en pierre de taille en 1853. Situé à proximité du port et notamment en face du quai des bateaux à vapeur qui font le relais entre Montréal et Québec, l’endroit est propice à l’établissement du commerce d’approvisionnement de navires dirigé par Mullins. Il s’y établit à partir de 1853 jusqu’en 1861, les derniers trois ans en tant que propriétaire résidant.

À compter de 1867 et pendant plus d’un siècle, le bâtiment abrite des activités de restauration et d’hôtellerie. Patrick McEnroe est le premier aubergiste et tavernier à occuper les lieux. Il y instaure un modèle d’occupation qui perdura pendant plusieurs décennies après qu’il ait quitté l’immeuble à la fin des années 1880. Ainsi, au rez-de-chaussée se trouve un établissement licencié – taverne, saloon, bar ou restaurant – tandis que les étages sont utilisés comme salle à manger et logement. Dès le début du XXe siècle, le mot « Neptune », qui figure dans les noms des établissements occupant successivement les lieux, fait un lien explicite avec la clientèle portuaire.

Vers 1975, le bâtiment est rénové. Dès lors et encore en 2006, il sert de laboratoire photographique et de logement pour son propriétaire.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Patrick McEnroe (aubergiste et tavernier)
    (propriétaire de environ 1872 à environ 1890)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 27 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : entre 1972 et 1980
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Le bâtiment est rénové et recyclé en laboratoire photographique au rez-de-chaussée et en logement aux étages.


     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-52-4206-00

Propriété :

0040-52-4206

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 27 novembre 2006