Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Élévation latérale gauche.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Élévation rue Saint-Paul. Le dessin est incomplet.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble Harrison-Stephens

Autre appellation :
  • St Paul Building
Adresses civiques :
  • 235-239, rue Saint-Paul Ouest
  • 409-411, rue Saint-Nicolas
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Immeubles Harrison-Stephens
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1848

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • George Browne
    (architecte)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Harrison Stephens (marchand)
    (propriétaire du 1835-05-25 au 1881-05-16)

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

Marché de maçonnerie avec Dominic Rider et Peter Henry (notaire Easton, 18 mars 1848); marché de charpenterie, de peinture et vitrerie avec Daniel McNevin (notaire Easton, 30 mars 1848).

haut de page
 
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

En 1848, l’architecte George Browne est engagé par le marchand Harrison Stephens pour apporter d’importantes modifications à des immeubles au coin des rues Saint-Paul et Saint-Nicolas. Une maison-magasin de deux étages, incluant le rez-de-chaussée, donnant sur la rue Saint-Paul, est notamment rehaussée d’un étage et sa façade est reconstruite. Une adjonction en brique comble le côté ouest du lot entre la maison-magasin et un magasin de trois étages construit à l’arrière, laissant une petite cour intérieure du côté est. Le nouvel immeuble est divisé en trois espaces locatifs et est voué au commerce. Edwin Atwater qui y tenait déjà son entrepôt de peinture, d’huiles et de vitres, demeure locataire de l’unité est rue Saint-Paul et du magasin rue Saint-Nicolas durant sept ans, tandis que l’unité ouest accueille au cours de la même période H.H. Whitney & Company, marchands de dry goods (tissus, mercerie et peut-être autres produits).

La vocation commerciale de l’immeuble se double bientôt d’une fonction de fabrication. En effet, dès 1855 et pour huit ans, l’unité est et le magasin rue Saint-Nicolas sont occupés par les fabricants et marchands de bottes et de souliers Samuel E. Smith et Mathew H. Cochrane. Entre 1860 et 1880, Stephens fait combler la cour intérieure et agrandir le magasin est. Des marchands de produits divers et quelques manufacturiers se succèdent dans l’immeuble jusqu’au début du XXe siècle, dont des fourreurs. Il faut dire que le commerce des fourrures devient à cette époque l’activité prédominante dans ce secteur de la ville. C’est d’ailleurs un marchand de fourrures et propriétaire de bâtiments au coin nord-ouest des rues Saint-Paul et Saint-Nicolas, James Coristine, qui acquiert l’immeuble de la succession Stephens vendu par le shérif.

Ses étages servant de bureaux à compter de la première décennie du XXe siècle, le bâtiment, qui sera nommé le St Paul Building, continue d’accueillir au rez-de-chaussée des commerces. Jusqu’aux années 1970, deux compagnies oeuvrant dans le domaine des fourrures marquent particulièrement les lieux par leur occupation prolongée : la Acme Supply Company Limited qui occupe un bureau à l’étage de 1916 à vers 1960 et M. Caya & Company Inc, occupant le rez-de-chaussée sur Saint-Paul de 1925 à vers 1970.

Depuis les années 1970, les étages sont toujours utilisés comme bureaux, alors que le rez-de-chaussée abrite des espaces commerciaux, occupés en 2006 par un commerce d’encadrement.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • James Coristine (marchand de fourrures)
    (propriétaire du 1900-02-16 au 1908-09-05)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Smith & Cochrane (fabricants et marchands de bottes et chaussures)
    (locataire du 1855-05-01 à 1863)
  • Acme Supply Company Limited (fournitures pour le commerce des fourrures)
    (locataire de 1916 à environ 1960)
  • M. Caya & Company Inc (fournitures pour le commerce des fourrures)
    (locataire de 1925 à environ 1970)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 27 mai 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : entre 1860 et 1880
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    La cour intérieure est comblée et le magasin est est agrandi vers l’arrière jusqu’au mur du magasin rue Saint-Nicolas.


     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1900
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Remplacement d'un toit en mansarde ou d'un toit plat par un autre type de toiture.

    L’immeuble est probablement à ce moment coiffé d’un toit plat et les étages sont transformés en bureaux.

    Selon Le Prix courant, James Coristine fait entreprendre des travaux non spécifiés d’une valeur de 2 000$ en 1900. Le plan d’assurance de 1912 indique clairement que les étages de l’immeuble servent de bureaux.
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-40-0838-00

Propriété :

0040-40-0838

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 27 mai 2006