Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
La façade, rue Notre-Dame Ouest.
©Denis Tremblay, 2006
 
Élévation principale.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Le bâtiment et ses voisins, rue Notre-Dame, en 1910.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Albums de rues E.Z. Massicotte, 0002732769 (MAS 4-7-a) (détail).
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison-magasin Jean-Bruneau

Adresse civique :
  • 78-82, rue Notre-Dame Ouest
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

entre 1837 et 1849

Nom du propriétaire constructeur :
  • Jean Bruneau (marchand de dry goods)
    (propriétaire du 1837-02-21 au 1863-02-20)
Typologie d'origine :
  • maison-magasin

Commentaire sur les travaux

Ce bâtiment est construit entre 1837, date d’acquisition par Jean Bruneau du terrain comprenant une maison en pierre de deux étages, et 1849, alors que des dessins de John Murray représentant les alentours de l’église Notre-Dame démontrent la présence de la maison-magasin de quatre étages. Comme Bruneau fait appel aux entrepreneurs Trudeau et Grenier pour diverses constructions et rénovations entre 1841 et janvier 1844 et qu’il ne les engage pas pendant cette période pour bâtir cette maison-magasin, il est fort probable que cette dernière ait été construite après février 1844.

haut de page
 
L'arrière du bâtiment et l'entrée cochère commune sous le bâtiment voisin.
©Denis Tremblay, 2014
 
Corps de bâtiment à l'arrière de l'immeuble.
©Denis Tremblay, 2014
 
L'entrée cochère et le rez-de-chaussée du bâtiment.
©Denis Tremblay, 2014
 
Histoire  

Avertissement

Un autre corps de bâtiment à l'arrière du lot comporte des liens physiques et historiques avec la maison-magasin Jean-Bruneau, mais il est aussi associé de façon plus importante (histoire du bâtiment et propriété actuelle) avec le bâtiment situé au 461, rue Saint-Sulpice.

Histoire du bâtiment

La construction de cette maison-magasin peut être située entre 1837 et 1849. En février 1837, le marchand de vêtements Jean Bruneau acquiert cet emplacement rue Notre-Dame avec une maison en pierre de deux étages. Avant 1849 d’après des représentations du quartier dessinées par John Murray, il fait bâtir une maison-magasin en pierre de taille de quatre étages (incluant le rez-de-chaussée) avec une aile en arrière du côté ouest reliant le bâtiment à un entrepôt sur la rue Saint-Sulpice. Bruneau utilise lui-même le premier étage du bâtiment à des fins commerciales et les étages supérieurs comme résidence. En 1849, pour un an, puis à compter de 1858, il loue le magasin du rez-de-chaussée à des marchands.

Cette double fonction résidentielle et commerciale se perpétue, exceptionnellement, jusqu’à nos jours. À la suite du décès de Bruneau en 1863 et du règlement de sa succession, le bâtiment devient la propriété de la famille Donegani et est occupé par maints locataires à la fois. Quoiqu’il serve de résidence comme de lieu d’affaires, il est très rarement utilisé à ses deux fins par un même locataire. Par exemple, entre 1865 et 1915, le bureau du dentiste William H.D. Young occupe une partie du deuxième étage pendant 36 ans, de 1866 à 1902, sans que jamais celui-ci n’y réside. Il en va de même du bijoutier Antoine A. Beauchamp qui loue un des magasins du rez-de-chaussée pendant près de 40 ans, de 1884 à 1925. Dans deux cas seulement, les locataires travaillent et résident dans les lieux loués; il s’agit de deux photographes. La devanture du rez-de-chaussée semble avoir été refaite à deux reprises, avant 1910 et vers 1950-1960. Une adjonction en brique d'un étage est par ailleurs ajoutée dans la cour entre 1940 et 1950.

Parmi les principaux locataires de la maison-magasin au XXe siècle, on retrouve un architecte et un marchand de dry goods (tissus, mercerie et peut-être autres produits) qui y installent leur entreprise. En 2015 comme en 2005, une boutique de chaussures et une autre de souvenirs occupent le rez-de-chaussée.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • John Donegani (bourgeois)
    (propriétaire du 1865-10-30 au 1868-07-06)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • William H.D. Young (dentiste)
    (locataire de 1866 à 1902)
  • Antoine A. Beauchamp (bijoutier)
    (locataire de 1884 à 1925)
haut de page
Lecture architecturale  
Ce bâtiment présente toujours les caractéristiques fondamentales d'une maison-magasin, malgré la modernisation de la devanture commerciale du rez-de-chaussée. Même l'emplacement de l'ancienne cour arrière demeure perceptible, de même qu'une aile du bâtiment d'origine qui lui donnait une forme en L.

La division fondamentale entre le rez-de-chaussée commercial et les étages d'habitation demeure très nette, ces dernières ayant par ailleurs conservé leur parement de pierre uniforme et des fenêtres régulières à vantaux et à carreaux. Le toit en pente à deux versants est aussi toujours en place avec ses lucarnes (modifiées). Le décor architectural au-dessus de la devanture commerciale apparaît comme une suite d'arcades qui témoigne toujours éloquemment de l'esprit néoclassique d'origine; la plus faible hauteur des fenêtres de l'étage supérieur participe également à cet esprit.

La correspondance visuelle jamais interrompue entre forme et fonctions (commerciale et résidentielle) se retrouve dans les entrées du rez-de-chaussée, deux d'entre elles desservant les boutiques et une autre, à droite, les logements des étages. Il faut par ailleurs se tourner vers l'immeuble voisin de gauche pour trouver une entrée cochère donnant accès à l'arrière où l'on peut voir une aile d'origine, une adjonction dans l'ancienne cour ainsi que des fenêtres dans le mur du corps de bâtiment principal, comme à l'origine.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-33-7151-00

Propriété :

0040-33-7151

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 20 février 2015