Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

photographie ©Ville de Montréal, 2000
 
1905
Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums Massicotte.
 
Élévation ouest. Le dessin est incomplet.
©Ville de Montréal, vers 1995.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Édifice des Sulpiciens III

Autre appellation :
  • Édifice du Séminaire
Adresses civiques :
  • 140, rue Notre-Dame Ouest
  • 477, rue Saint-François-Xavier
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Édifices commerciaux des Sulpiciens
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1874

Nom du propriétaire constructeur :
  • Prêtres de Saint-Sulpice (institution religieuse)
    (propriétaire de environ 1663 à aujourd'hui)

Commentaire sur les travaux

L'inventaire de 1980 donne 1872-1873 comme dates de construction, mais les rôles d'évaluation indiquent que le bâtiment est en construction en mai 1874 et est occupé en mai 1875.

haut de page
Histoire  

Histoire du bâtiment

La construction de cet immeuble de bureaux, le dernier érigé par les sulpiciens sur leurs terrains vacants de la rue Saint-François-Xavier, est réalisée en 1874. L'un des premiers locataires du rez-de-chaussée est une succursale de la Banque d'Hochelaga, remplacée par la Merchants Bank of Halifax à la fin des années 1880, puis par la Dominion Bank au début du XXe siècle. Plusieurs compagnies d'assurances se retrouvent aux étages supérieurs ainsi que les architectes Théodore Daoust à la fin du XIXe siècle et Eugène Payette de 1911 à 1947. Cet immeuble se signale par la stabilité remarquable de plusieurs locataires. Le record de longévité appartient néanmoins au concierge Willie Laroche qui travaille et demeure dans l'immeuble pendant environ 60 ans.

Au début des années 1970, le rez-de-chaussée est occupé par un restaurant. Plus récemment, diverses entreprises spécialisées en design, en publicité et en communications occupent les étages supérieurs.

Autres occupants marquants
Locataires :
  • Théodore Daoust (architecte)
    (locataire de environ 1893 à environ 1910)
  • Eugène Payette (architecte)
    (locataire de environ 1911 à environ 1947)
  • Anglo American Telegraph Co. (entreprise de communications)
    (locataire de environ 1925 à environ 1978)
  • Willie Laroche (concierge et gardien)
    (locataire de environ 1925 à environ 1985)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 13 février 2003 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1910
    Modifications apportées à l'édifice.
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-32-1407-01

Propriété :

0040-32-1407

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 novembre 2005