Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
L'édifice, à l'angle des rues du Saint-Sacrement et Saint-Alexis.
©Denis Tremblay, 2014
 
Façade principale, rue du Saint-Sacrement.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 
Détail du couronnement.
©Denis Tremblay, 2014
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble Furness

Autres appellations :
  • Furness House
  • Immeuble de la Furness Withy & Co.
Adresses civiques :
  • 315, rue du Saint-Sacrement
  • rue Saint-Alexis
    (façade latéralesans numéro civique)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1921

Nom du propriétaire constructeur :
  • Furness, Withy & Company Limited (compagnie de transport maritime)
    (propriétaire du 1920-07-14 à 1946)

Commentaire sur les travaux

Le nom du propriétaire constructeur est gravé sur la façade à l'angle des rues du Saint-Sacrement et Saint-Alexis. La date de construction est aussi gravée sur la façade.

haut de page
 
L'entrée principale et une première fenêtre cintrée à sa droite.
©Denis Tremblay, 2014
 
Panneau d'identification sur l'angle arrondi.
©Denis Tremblay, 2014
 
Détail de la façade latérale, rue Saint-Alexis.
©Denis Tremblay, 2014
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Cet immeuble est construit en 1921 par la Furness, Withy & Company Limited, une compagnie britannique spécialisée dans le transport maritime. Cette dernière achète d’abord le lot en 1920. Le bâtiment de cinq étages qui s’y trouve, l’immeuble Fraser, est démoli au printemps 1921. Il est toutefois probable que l'on conserve certaines composantes en pierre grise des façades du Fraser. Chose certaine, la structure à l'épreuve du feu est tout à fait différente de celle du bâtiment précédent.

En 1922, la Furness, Withy & Company Limited et des filiales de la compagnie occupent les deux premiers étages. On y retrouve entre autres la Manchester Line, dont les océaniques relient l’Angleterre au Canada depuis les années 1890, et la Furness Bermuda Line, anciennement la Quebec Steamship Company, qui assure une liaison avec les Antilles. Les étages supérieurs hébergent d’autres entreprises, dont un assureur maritime et des marchands de céréales.

La Furness, Whity & Company Limited vend l’immeuble en 1946, mais elle y demeurera comme locataire jusque dans les années 1970. À cette époque, le bâtiment loge encore principalement des entreprises oeuvrant dans le transport maritime. Restauré en 1988 (avec subvention), il est encore un immeuble de bureaux au début des années 2000. Toutefois, des firmes d’avocats l’occupent en grande partie.

haut de page
Lecture architecturale  
L’immeuble Furness Withy occupe la presque totalité d’un lot d’angle, rue Saint-Sacrement, en face de l'édifice du Montreal Board of Trade. De plan presque carré, le bâtiment de cinq étages comprend une section arrondie qui relie les deux façades sur rue — comme c'était déjà le cas le cas de l'immeuble Fraser précédent — ainsi qu'une petite section carrée d'un seul étage dans le coin arrière. Les façades sur rue sont en pierre grise (peut-être une combinaison de pierre grise de Montréal conservée du Fraser et de calcaire gris de l'Indiana), tandis que la brique des murs mitoyens est perceptible au-dessus du toit d'un immeuble voisin. La structure incombustible est quant à elle faite d'acier et de béton armé.

Sur cet immeuble d'esprit classique, les pilastres qui séparent les cinq travées de chaque façade créent l’apparence d'une haute colonnade dans la partie médiane d'une composition tripartite, entre une suite de fenêtre cintrées au rez-de-chaussée et un étage-attique à balustrade au sommet. Les pilastres pourraient dater des années 1850 ou 1860, tandis que les clefs d’arc en forme de console, les guirlandes sculptées et les pots à feu de l’étage-attique (urnes avec une flamme) paraissent dater de 1921. Dans cette composition se superposeraient divers courants architecturaux présents dans le Vieux-Montréal aux XIXe et XXe siècles. On y verrait entre autres le reflet de la transition ayant eu cours au milieu du XIXe entre le mouvement néoclassique et le courant néo-Renaissance (à des fins de comparaison, voir l'édifice de la Commission-du-Havre construit en 1853 et 1856 au 360, place Royale). En outre, rappelons que le renouveau classique nord-américain du début XXe siècle a remis les colonnades en vogue avant 1921, tandis que l'enseignement des beaux-arts français et l'académisme des années 1920 peuvent expliquer les éléments décoratifs. Au-delà de ces hypothèses multiples, il s'agit d'un immeuble de facture classique.

Les grandes baies cintrées du rez-de-chaussée participent au discours architectural tout en permettant une généreuse ouverture vers l’extérieur pour les compagnies maritimes y accueillant leur clientèle. L’unique entrée du bâtiment donne à la fois accès aux locaux du rez-de-chaussée et au hall d’ascenseur desservant les quatre étages supérieurs. Il se peut toutefois qu'il y ait eu à l'origine une autre entrée pour les clients de la Furness Withy, dans la section arrondie, sans qu'on lui ait attribué de numéro civique distinct. Enfin, de petites portes pour les marchandises donnent sur la rue Saint-Alexis.


Éléments décoratifs significatifs

En plus des inscriptions qui identifient l'immeuble et son propriétaire-constructeur, au-dessus de l'entrée principale et sur la frise (Furness House) ainsi que sur la section d'angle arrondie (Furness Withy and Company), les éléments décoratifs sculptés du rez-de-chaussée représentent des objets évoquant les activités maritimes du propriétaire constructeur: câbles de navire, coquillages, étoiles de mer, etc.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-20-8425-00

Propriété :

0040-20-8425

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 15 décembre 2014