Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
L'immeuble en 1891, alors qu'il est occupé par C. Alfred Chouillou, et avant les modifications de la corniche et de la façade du rez-de-chaussée.
©The Dominion Illustrated, 1891. Special number devoted to Montreal the commercial metropolis of Canada (1891). Reproduit dans le répertoire d'architecture de la CUM.
 
Façade arrière, rue Saint-Alexis.
©Denis Tremblay, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Jacob-Henry-Joseph [1859-1860]

Autres appellations :
  • British Colonial Building
  • Édifice Chouillou
  • Maple Leaf Building
  • Molson Building
Adresses civiques :
  • 464, rue Saint-Jean
  • rue Saint-Alexis
    (façade secondairesans numéro civique)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1859-1860

Nom du propriétaire constructeur :
  • Jacob Henry Joseph (homme d'affaires)
    (propriétaire de 1859 à 1907)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Commentaire sur les travaux

Le marché de construction, T. B. Doucet, 22 septembre 1859, no.13960, mentionne James Springle comme architecte responsable des travaux de construction du nouveau magasin-entrepôt, mais son nom semble avoir été rayé.

Détail des travaux

haut de page
 
Le dessin est incomplet.
©Ville de Montréal, vers 1995.
 

©Denis Tremblay, 2006
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

En 1859-1860, Jacob Henry Joseph, un important homme d’affaires de Montréal, fait construire un magasin-entrepôt sur un terrain dont il vient de faire l’acquisition. L’emplacement s’étend de la rue Saint-Jean à la rue Saint-Alexis et était auparavant occupé par un atelier de forgeron. Le nouveau bâtiment est divisé en deux espaces qui accueillent leurs premiers locataires en 1862. Tous deux sont des manufacturiers qui y aménagent leurs bureaux, salles de vente et entrepôts : Robert C. Jamieson & Co., manufacturier de dissolvant, et Alfred Savage & Son, raffineur d’huile. Ils quitteront les lieux en 1867 et 1866, respectivement. Jacob Henry Joseph semble avoir conservé la propriété du bâtiment jusqu’à sa mort en 1907.

Entre 1870 et 1890, les activités commerciales pratiquées dans l’immeuble sont très variées avec la présence d’importateurs et de grossistes de thé, d’une quincaillerie, d’un forgeron et d’agents manufacturiers. Au cours de la dernière décennie du XIXe siècle, l’immeuble est entièrement occupé par C. Alfred Chouillou, un importateur réputé de produits français : vins, liqueurs et épicerie fine.

En 1912, après son acquisition par John W. Molson, le bâtiment subit d’importantes rénovations qui en modifient la façade et l’étage supérieur, ainsi que la vocation. Dorénavant, le Molson Building accueille des bureaux. En 1927, avec l’arrivée d’un nouveau propriétaire, la British Colonial Fire Insurance Co., l’immeuble change encore d’appellation. Puis, vers 1950, le British Colonial Building devient le Maple Leaf Building alors qu’il héberge les bureaux de la minoterie Maple Leaf Milling Co. Malgré ces mutations, la fonction du bâtiment demeure inchangée : il s’agit d’un immeuble de bureaux aux occupants variés, marqué tantôt par la présence de compagnies d’assurance, tantôt par celle de cabinets d’avocats.

En 1975, un nouveau propriétaire entreprend des rénovations intérieures qui ne modifient pas la fonction de l’immeuble. En 2004, celui-ci accueille des bureaux de consultants et d’entreprises du secteur des services.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • John W. Molson
    (propriétaire de environ 1910 à 1927)
  • British Colonial Fire Insurance Company
    (propriétaire de environ 1927 à 1943)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • C. Alfred Chouillou (importateur d'épicerie fine, de vins et de liqueurs)
    (locataire de environ 1890 à environ 1900)
  • Maple Leaf Milling Co. Ltd.
    (locataire de environ 1950 à environ 1965)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 décembre 2005 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1912
    Transformation majeure de la façade.

    Transformation de la façade du rez-de-chaussée et de l'étage supérieur; modification de la corniche.


    Au rez-de-chaussée, les fenêtres et une porte sont modifiées. On note aussi le remplacement de l'étage attique d'origine par un quatrième étage plein, ce qui modifie la corniche, la façade et peut-être aussi la toiture.
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0040-20-7762-00

Propriété :

0040-20-7762

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 13 août 2009