Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
La façade, rue Saint-Paul Ouest, vue de l’intersection de la rue Saint-Pierre.
©Denis Tremblay, 2006
 
Le bâtiment vers 1920.
Dominion Illustrated, 1891, p. 61.
 
Façade latérale.
©Denis Tremblay, 2014
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Immeuble John-Fisher

Adresses civiques :
  • 351-355, rue Saint-Paul Ouest
  • rue Saint-Pierre
    (façade latéralesans numéro civique)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1834

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • William Lauder
    (maître maçon et entrepreneur)
  • William Spier
    (charpentier et menuisier)
Nom du propriétaire constructeur :
  • John Fisher (marchand)
    (propriétaire du 1832-04-14 au 1845-01-03)
Typologie d'origine :
  • maison-magasin

Commentaire sur les travaux

Marchés de maçonnerie et de charpenterie (notaire N.B. Doucet, 5 avril 1834).

haut de page
Histoire  

Avertissement

À la suite d’un incendie survenu en 1901, la partie arrière de l’immeuble est reconstruite en brique.

Histoire du bâtiment

Le marchand John Fisher fait bâtir cet immeuble en 1834. Propriétaire de l’emplacement avec deux vieilles maisons et leurs dépendances depuis 1832, Fisher engage les maçons entrepreneurs William Lauder et William Spiers ainsi que le charpentier Olivier Fréchette pour lui construire le nouveau bâtiment. Les épiciers Neil et Robertson McIntosh sont les premiers occupants de la moitié de l’immeuble. Ils y tiennent leur épicerie et, bien qu’aucune source n’ait pu le confirmer, ils habitent probablement dans des logements aux étages. En effet, l’utilisation à des fins résidentielles et commerciales de l’immeuble est attestée dans le rôle foncier de 1848, alors que près du tiers du bâtiment sert à l’habitation. James Smith en est alors le propriétaire.

Cette double vocation subsiste au cours des années 1850. L’immeuble comprenant deux magasins est principalement occupé par des marchands de poterie et des épiciers. À la fin des années 1870, le bâtiment désormais à vocation commerciale sert aussi à la fabrication, ce qui est souvent le cas dans les magasins-entrepôts non habités. La transformation de la fourrure y prend rapidement de l’importance. En 1901, un incendie détruit partiellement l’immeuble. La succession Smith, propriétaire jusqu’en 1905, fait reconstruire la partie arrière en brique, alors que la façade en pierre de la rue Saint-Paul ainsi qu’une partie du mur du côté sont sauvegardées. Jusqu’aux années 1960, la confection et la vente de vêtements de fourrures demeurent les principales activités exercées dans le bâtiment, comme dans plusieurs autres immeubles du voisinage. L’entreprise J. Kaufman Limited s’y établit notamment de 1925 jusqu’au début des années 1960. Enfin, à compter des années 1950, l’immeuble est occupé par une compagnie d’instruments de navigation pendant une vingtaine d’années.

Vers 1980 on aménage des bureaux aux étages, auxquels on accède par une entrée latérale. Vers l'an 2000 s'y trouvent aussi des logements. Des travaux de restauration des façades sont probablement réalisés lors de la conversion (avant 1998). Ce retour de l'habitation au-dessus des commerces rappelle la double fonction d'origine.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • James Smith (juge)
    (propriétaire du 1845-01-03 au 1868-11-29)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • J. Kaufman Limited (fabricant et marchand de fourrures)
    (locataire de 1925 à environ 1960)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 20 février 2015 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1901
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Remplacement d'un toit en mansarde ou d'un toit plat par un autre type de toiture.

    Démolition totale ou partielle du bâtiment.

    Le grand incendie qui rase le quartier du commerce de gros en 1901 détruit partiellement l’immeuble. La partie arrière est reconstruite en brique. On conserve l'implantation du bâtiment, mais la partie reconstruite devient très distincte de la partie conservée, c'est-à-dire la façade en pierre rue Saint-Paul et les premiers 6,1 mètres (20 pieds) de la façade latérale. Le comble est probablement remplacé par un toit plat lors de ces travaux (Le Prix Courant, 1901).



    Concepteur de la transformation :
    Hutchison and Wood (architectes)
     
haut de page
Lecture architecturale  
L'implantation de cet immeuble sur la quasi-totalité du terrain, avec un passage à l'arrière plutôt qu'une cour, de même que sa largeur et sa hauteur de quatre étages (incluant le rez-de-chaussée) en font l'une des maisons-magasins les plus imposantes du Vieux-Montréal. Si ce n'était des sources documentaires qui confirment qu'on y a bel et bien habité jusqu'aux années 1850, on pourrait même associer ce bâtiment aux magasins-entrepôts plus tardifs, et ce, d'autant plus qu'un toit plat a remplacé l'ancien comble. En revanche, le sobre parement en pierre taillée orné de chaînes d'angle harpée, les grandes vitrines à carreaux à l'image de celles du XIXe siècle ainsi que les fenêtres à vantaux et à carreaux rappellent les maisons-magasins. Les deux entrées de la façade principale ont pu desservir dès la construction des unités distinctes comprenant un magasin au rez-de-chaussée et des pièces d'habitation aux étages, mais il reste difficile de cerner l'organisation intérieure ancienne. La brique sur la façade latérale, les grandes fenêtres au dernier étage de ce mur et la corniche de tôle rappellent enfin les travaux de 1901. L'accès aux étages supérieurs réaménagés récemment se fait quant à lui par une entrée latérale. Il suffit toutefois de s'approcher du bâtiment, rue Saint-Paul, pour retrouver l'impression de la maison-magasin d'origine.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0039-39-5123-00

Propriété :

0039-39-5123

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 20 février 2015