Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 

©Denis Tremblay, 2006
 

photographie Denis Tremblay, 1998
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Mills I

Adresse civique :
  • 432, rue Sainte-Hélène
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Magasins-entrepôts Mills
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1864

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Andrew. B. Taft
    (architecte)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Succession John Easton Mills
    (propriétaire de environ 1863 à environ 1868)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

Six marchés de construction ont été signés ; notaire J. S. Hunter, 15 mars 1864, 9618 à 9623.

haut de page
Histoire  

Histoire du bâtiment

C’est en 1864 que la succession de John E. Mills, formée de sa veuve Hannah Lyman et de ses quatre filles, entreprend la construction de trois magasins-entrepôts sur la rue Sainte-Hélène. Ils sont construits sur un terrain alors occupé partiellement par un ou deux bâtiments. Les anciennes constructions seront démolies pour faire place au nouvel ensemble, œuvre de l’architecte Andrew B. Taft. Vers 1868, les trois bâtiments sont remis à deux des filles Mills. Mme N.S. Whitney (Hannah Jane Mills) devient propriétaire de ce magasin-entrepôt qui est formé d’une des trois unités d’origine.

L’occupant d’origine du magasin-entrepôt est Stevenson, Sutherland & Co., une entreprise d’importation en gros de dry goods (tissus, articles de mercerie et peut-être d’autres produits). La compagnie occupe les lieux pour une période de six ans, de 1866 à 1872. Vers 1875, l’entreprise Whitney, Wardlow & Co., fondée par Nathaniel S. Whitney, le mari d’Hannah Jane Mills, s’installe dans le bâtiment. L’entreprise de vente de cuir occupe en même temps une partie du 434-438 Sainte-Hélène. À la fin du XIXe siècle, des entreprises du secteur du vêtement s’installent dans le magasin-entrepôt. On y trouve, au début du XXe siècle, une compagnie de vente de vêtements pour hommes. En 1907, un nouveau propriétaire, J.A. Jacobs, fait ajouter deux étages au bâtiment qui continue d’accueillir des entreprises du secteur textile. Vers 1925, la fonction des lieux change complètement avec l’arrivée de W. J. Bush Co. Ltd., une entreprise spécialisée dans la production d’essences parfumées ; elle demeure sur place pendant environ trente ans. Vers 1945, cette compagnie étend ses activités au bâtiment voisin, le 430 Sainte-Hélène. Par la suite, les deux bâtiments demeurent liés et sont possédés par les mêmes propriétaires. Vers 1955, un importateur et distributeur de quincaillerie s’installe dans le magasin-entrepôt et dans le 430 Sainte-Hélène. Il y demeure jusque vers 1985.

En 1986 et 1988 ce magasin-entrepôt et le 430 Sainte-Hélène subissent des rénovations majeures alors que l’intérieur est transformé en bureaux et en logements, une utilisation de l’espace qui perdure en 2005.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Hannah Jane Mills Whitney
    (propriétaire de environ 1868 à une date inconnue)
  • J. A. Jacobs
    (propriétaire à une date inconnue à une date inconnue)
  • W. J. Bush & Co. Canada Ltd. (producteur d'essences parfumées)
    (propriétaire à une date inconnue à une date inconnue)
  • J. A. E. Bureau (importateur et distributeur de quincaillerie)
    (propriétaire à une date inconnue à une date inconnue)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 10 janvier 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1907
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout de deux étages.


     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1986
    Fin des travaux : 1988
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Transformation en bureaux et en logements

    Les travaux de restauration et de recyclage touchent également le 430 Sainte-Hélène.
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0039-28-3796-02

Propriété :

0039-28-3796

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 19 janvier 2006