Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Le magasin-entrepôt Recollet House I en 1870. On voit bien l'enseigne du commerce Brown & Claggett, qui occupe une partie de l'immeuble entre 1870 et 1880.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums de rues Édouard-Zotique Massicotte. 4-75-g.
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Magasin-entrepôt Recollet House I

Autre appellation :
  • Recollet House A
Adresses civiques :
  • 390, rue Notre-Dame Ouest
  • 455, rue Sainte-Hélène
    (façade latérale)
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensembles :

Fait partie de : Recollet House
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1868

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Cyrus Pole Thomas
    (architecte)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Mary Lacy, veuve de Thomas Kay
    (propriétaire de 1867 à une date inconnue)
Typologie d'origine :
  • magasin-entrepôt

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

La date et la durée des travaux ainsi que le nom de l'architecte sont clairement mentionnés dans les marchés de construction suivants : J. S. Hunter, notaire, minutes nos. 12993-12994-12995-12997-12998-12999-1300; 31 décembre 1867, minute 13388; 30 avril 1868, minutes 13797-13798-13799-13801-13802-13803.

haut de page
 
Le magasin-entrepôt Recollet House I vers 1900, peu avant l'ajout du cinquième étage.
©Musée McCord d'histoire canadienne, fonds Notman,VIEW-8721. Collaboration spéciale dans le cadre d'un partenariat.
 
L'immeuble photographié en 1909, peu après l'ajout d'un cinquième étage.
©Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Albums de rues Édouard-Zotique Massicotte. 4-75-d.
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

En 1866, la fabrique de Notre-Dame vend l’Église des Récollets et son emplacement aux marchands Lewis, Kay & Co. Presqu’aussitôt, ces derniers semblent connaître des difficultés financières et doivent recourir à l’aide de Mary Lacy, veuve du marchand Thomas Kay et mère de Frederick William Kay, un des associés de la firme. C’est donc Mary Lacy qui agit comme propriétaire-constructeur des deux magasins-entrepôts formant aujourd’hui l’ensemble du Recollet House. Les nouveaux immeubles sont conçus par l’architecte Cyrus P. Thomas; le 390 Notre-Dame Ouest, ou Recollet House I, est construit en 1868. Dès 1869, ce magasin-entrepôt accueille le marchand de dry goods (tissus, articles de mercerie et peut-être d’autres produits) James Morison & Co.; toutefois, l’entreprise connaît rapidement de sérieuses difficultés financières et doit quitter les lieux. L’année suivante le bâtiment est divisé en deux espaces locatifs, le premier avec façade rue Notre-Dame et le second, rue Sainte-Hélène. Ainsi, en 1870, il accueille le commerce d’importation de dry goods de Brown & Claggett, qui surnomment leur établissement le Recollet House, et l’entreprise de George Stephen & Co., grossiste en lainages produits par des filatures canadiennes. Ces deux occupants demeurent sur place pendant 10 ans et 17 ans respectivement. Vers 1870, Mary Lacy semble céder la propriété des lieux à son fils Frederick William Kay qui la conserve jusqu’au début du XXe siècle.


L’immeuble au coin des rues Notre-Dame et Sainte-Hélène est donc marqué par le commerce des dry goods, surtout en gros mais aussi au détail, dès sa construction. Cette vocation se maintient, malgré le passage de nombreux occupants, jusqu’au début du XXe siècle. Vers 1903, l’arrivée d’un nouveau propriétaire, l’entreprise W.R. Brock & Co., importateur de dry goods, consolidera cette orientation. En effet, Brock fait aussi l’acquisition de l’autre unité du Recollet House et il entreprend des travaux afin d’intégrer les deux bâtiments que son entreprise occupe jusqu’au milieu des années 1970. Lors de ces travaux, en 1906, un cinquième étage est ajouté à l’immeuble situé à l’angle de Notre-Dame et Sainte-Hélène.


Depuis le début du XXe siècle, les deux magasins-entrepôts connaissent la même évolution. Au milieu des années 1970, la W.R. Brock & Co. cesse ses activités. L’ensemble formé par les deux unités du Récollet House connaît alors une période d’ajustements ; on assiste notamment à l’aménagement d’un restaurant au rez-de-chaussée de l’immeuble vers 1976, alors que les autres étages sont sous-occupés. En 1983, après l’arrivée d’un nouveau propriétaire, les deux composantes du Recollet House ainsi que le bâtiment voisin, l’Immeuble Anglo-Canadian Leather, font l’objet d’importants travaux de restauration et de recyclage qui transforment les lieux en un vaste immeuble de bureaux. Cette nouvelle vocation se maintient en 2006.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • W. R. Brock (marchand en gros de dry goods)
    (propriétaire de 1903 au 1980-08-07)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • George Stephen & Co. (marchand-importateur de dry goods)
    (locataire de 1870 à 1887)
  • Brown & Claggett (marchand-importateur de dry goods)
    (locataire de 1870 à 1880)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 8 mars 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1906
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout d'un ou de plusieurs étages au bâtiment.

    Disparition de la corniche et ajout d'un étage.



    Concepteur de la transformation :
    Cox & Amos (architectes)
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1983
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    restauration intérieure et extérieure.

    Ces travaux touchent simultanément le Recollet House I et II.

    Concepteur de la transformation :
    Huit Heures Inc. (entrepreneurs)
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1964-01-08) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0039-19-8380-02

Propriété :

0039-19-8380

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 8 mars 2006