Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 

©Denis Tremblay, 2006
 
Hôtel Ottawa. Photographie par William Notman, 1874.
©Musée McCord d'histoire canadienne, Montréal, II-10908. Collaboration spéciale dans le cadre d'une entente de partenariat.
 

©Denis Tremblay, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Hôtel Ottawa

Autre appellation :
  • Édifice Ottawa
Adresse civique :
  • 404-410, rue Saint-Jacques
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Hôtel Ottawa
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Vieux-Montréal

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1845-1846

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • George Browne
    (architecte)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Harrison Stephens (marchand)
    (propriétaire du 1845-04-21 au 1881-05-16)

Détail des travaux

Commentaire sur les travaux

Marchés de construction, 22 août et 1 septembre 1845 (notaire J.J. Gibb).

haut de page
 
 

photographie Denis Tremblay, 1998
 
 
Histoire  

Histoire du bâtiment

Parmi les hôtels de première classe construits pendant les années 1840 — notamment le Ottawa, le Donegana, le Hays' House et le St. Lawrence Hall — il ne subsiste aujourd'hui que l'immeuble de l'Hôtel Ottawa. Après l'acquisition du terrain vacant par vente de shérif en 1845 (les anciens bâtiments ayant été démolis par le propriétaire précédent), le marchand Harrison Stephens procédait immédiatement à la construction d'un nouvel hôtel de luxe selon les plans de l'architecte George Browne. Avant même d'engager les entrepreneurs, il avait conclu une entente avec l'hôtelier George Hall afin que ce dernier dirige la nouvelle entreprise une fois la construction de l'immeuble terminée. L'hôtel Ottawa ouvrait ses portes en mai 1846, il s'adressait surtout à une clientèle bien nantie. À l'origine le bâtiment n'avait que quatre étages, le cinquième étage n'ayant été ajouté que peu de temps avant 1872.

Pendant 35 ans, une série d'hôteliers — y compris Samuel Browning dans les années 1850 et Browne et Perley dans les années 1870 — a dirigé le Ottawa. En annonçant son nouveau statut de directeur dans l'annuaire Mackay de 1852, Browning décrivait tous les avantages de l'hôtel: la proximité du centre d'affaires, des vues panoramiques sur la montagne et sur le fleuve et des équipements et services qui ne laissaient rien à désirer. L'immeuble a conservé sa vocation d'hôtel jusqu'en 1881, année du décès de son premier propriétaire. L'édifice est demeuré aux mains de la famille Stephens jusqu'en 1945 (sauf durant une brève période entre 1912 et 1916), cependant le rez-de-chaussée fut réaffecté en magasins et restaurants et les étages supérieurs, en bureaux. À partir d'au moins 1895 jusqu'aux années 1940, le Ottawa Café y avait élu domicile. Le consul général des États-unis s'y était établi dans les années 1880 et 1890, tandis que le haut commissaire pour la Grande Bretagne avait installé son bureau au deuxième étage durant quelques années à partir de 1920.

Depuis la vente par la succession Stephens en 1945, l'immeuble a appartenu à des agents immobiliers. Pendant tout ce temps le rez-de-chaussée a toujours été utilisé comme magasin, restaurant ou taverne, tandis que les étages supérieurs ont été réservés à des bureaux pour des commerces divers.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • succession Harrison Stephens
    (propriétaire du 1881-05-16 au 1945-02-22)
Autres occupants marquants
Locataires :
  • Ottawa Café (restaurant)
    (locataire de environ 1895 à environ 1940)
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 14 mars 2008 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : entre 1865 et 1868
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Ajout du cinquième étage.

    Selon la vente et convention de mitoyenneté entre Harrison Stephens et la succession de Olivier Berthelet, 13 juillet 1868, notaire D.E. Papineau, Stephens avait fait rehausser le mur de division entre les parties à partir de la rue Saint-Jacques. Ces travaux concidait, semble-t-il, avec la construction d'un immeuble appartenant à Stephens sur la rue Notre-Dame.
     
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Situé dans le site patrimonial de Montréal (Vieux-Montréal) (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique (1995-04-26) (juridiction provinciale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

0039-19-0864-01

Propriété :

0039-19-0864

Immeuble situé dans le Vieux-Montréal :

Des informations et des liens additionnels peuvent être disponibles sur la fiche de cet édifice dans le site du Vieux-Montréal.

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 10 juin 2008