Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Façade sud (vers le fleuve).
©Ville de Montréal, 2006
 
Façade nord.
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Rangé

Autres appellations :
  • Maison Lenoir
  • Maison Rangé-dit-Laviolette
Adresse civique :
  • 20122, road Lakeshore
Arrondissement ou ville :

Baie-D'Urfé

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1770

Typologie d'origine :
  • Maison isolée

Commentaire sur la construction

Certaines études indiquent que la maison Rangé aurait été construite vers 1700. Des recherches récentes confirment hors de tout doute qu’il n’existe aucune maison de pierre sur cette terre avant 1728. La première mention dans les actes notariés d’un tel bâtiment remonte à 1839. On dit alors qu’il s’agit d’une « vieille maison en pierre ». Cette dernière daterait donc de la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Cette maison de ferme en pierre est construite vers 1770 par un héritier de Hubert Rangé dit Laviolette. En 1781, la famille Rangé possède sur la terre une maison, une grange et une étable.

La maison aurait servi d’auberge au cours des décennies 1780 -1790 au moment où l’aubergiste Charles Lenoir en est son propriétaire. Achetée par la famille Pilon en 1806, la maison aurait été rénovée vers 1850. Une galerie est ajoutée et couverte par le larmier du toit qui est prolongé. C’est aussi à cette époque qu’on construit une annexe adossée au mur ouest de la maison. En 1874, André Perrier achète la propriété de la famille Pilon. Les Perrier sont les derniers à cultiver la terre agricole qui sera subdivisée en plusieurs lots à bâtir à compter des années 1890. En 1949, son nouveau propriétaire, William Lawrence Glen, fait construire une autre annexe accolée à la première adjonction, de même que le garage, et apporte des modifications intérieures.

La maison Rangé est citée monument historique par la Ville de Baie-D’Urfé en 2001 principalement en raison de son ancienneté.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 21 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : vers 1850
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Transformation majeure de la façade.

    On ajoute une galerie et on prolonge le larmier du toit. Une annexe adossée au pignon ouest de la maison est construite.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1949
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Ajout d’une nouvelle annexe adossée à la première adjonction ainsi que du garage. Modifications intérieures.
     
haut de page
Lecture architecturale  
La maison Rangé présente des éléments architecturaux se rattachant à différentes époques de son existence. Ainsi, elle possède des traits typiques de l’architecture du XVIIIe siècle. Maçonnée en pierre et de plan presque carré, elle est coiffée d’un toit à deux versants. Elle compte deux cheminées dans ses murs-pignons. L'une alimentait autrefois l'âtre servant à cuisiner dans la salle commune, l'autre le foyer permettant de chauffer la grande chambre ou une autre pièce de l'habitation.

À la suite des modifications dont elle a fait l’objet, cette résidence acquiert également des caractéristiques des maisons rurales du XIXe siècle. L’ajout à cette époque de la galerie couverte par le prolongement du larmier du toit est un exemple d'adaptation pour répondre aux exigences du rude climat. En effet, la galerie protège la porte principale des chutes de neige et de glace l'hiver tout en limitant la pénétration à l'intérieur de la maison des chauds rayons de soleil l'été.

La maison Rangé est située sur un grand terrain paysager de près de 45 000 pieds carrés. Elle est sise en retrait de la rue. Sa façade principale se trouve du côté sud et fait face au lac Saint-Louis et aux îles Sainte-Geneviève. Cette orientation rappelle l’époque où le chemin du Roi passait entre la maison et le bord de l’eau. Ce chemin est déplacé au nord de la maison au cours des années 1930.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :Le bâtiment est identifié aux inventaires patrimoniaux dans la catégorie suivante :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-43-0001-01

Propriété :

9999-43-0001

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013