Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Maison Antoine-Legault dit Deslauriers
©Ville de Montréal, 2006
 
Façade sud et mur pignon est
©Ville de Montréal, 2006
 
Façade nord
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Antoine-Legault dit Deslauriers

Autre appellation :
  • Magasin général
Adresse civique :
  • 191, chemin du Cap-Saint-Jacques
Arrondissement ou ville :

Pierrefonds-Roxboro (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Parc régional du Cap-Saint-Jacques
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Cap Saint-Jacques

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1860

Nom du propriétaire constructeur :
  • Antoine Legault dit Deslauriers (cultivateur)
    (propriétaire de environ 1860 à environ 1879)
    Antoine Legault dit Deslauriers, cultivateur de la paroisse de Sainte-Geneviève, fait construire sur le bord du boulevard Gouin Ouest (anciennement le chemin du Roi) une maison en brique vers le milieu du XIXe siècle. Après son décès vers 1879, Valentine Brunet, son épouse, cède la terre par donation en 1886 à son fils Camille Legault, celle-ci se réservant la jouissance de la moitié de la maison, de la cave au grenier. En 1929, Camille Legault cède à son tour par donation la propriété à son fils Arthur mais redevient le propriétaire de la terre suite au décès d’Arthur. En 1939, le cultivateur Armand Chauret achète la terre et la maison de la famille Legault.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée

Commentaire sur la construction

Selon le Répertoire d’architecture traditionnelle de la Communauté urbaine de Montréal portant sur l’architecture rurale, cette maison de brique a le gabarit des maisons de pierre construites durant les années 1840. Par contre, le dessin des linteaux en arêtes de poisson est typique des années 1870. La CUM situe donc la période de construction vers 1860.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

La maison Antoine-Legault dit Deslauriers est érigée vers 1860 sur le bord du boulevard Gouin Ouest, au niveau du cap Saint-Jacques (20036, boulevard Gouin Ouest), sur une terre agricole s’étendant jusqu’aux limites de la côte Sainte-Marie. Cette maison de ferme en brique est habitée par deux générations de Legault avant d’être vendue en 1939 à un autre cultivateur, Armand Chauret. Menacée de démolition au début des années 1990, elle est acquise par la Communauté urbaine de Montréal, déménagée dans le parc régional du Cap-Saint-Jacques à son emplacement actuel et rénovée afin d’accueillir une nouvelle fonction. Propriété de la Communauté urbaine de Montréal jusqu’en 2001 puis de la Ville de Montréal à la suite des fusions municipales en 2002, elle est aujourd’hui occupée par le magasin général de la ferme écologique située à proximité.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Communauté urbaine de Montréal
    (propriétaire de environ 1991 au 2001-12-31)
    Créée en 1970, la Communauté urbaine de Montréal, regroupe toutes les municipalités de l’île. Fournisseur de services à caractère régional, elle exerce diverses compétences dans de nombreux domaines, comme la police et le transport en commun. Entre 1970 et 1992, la CUM se porte acquéreur de plusieurs terrains afin de créer des grands parcs régionaux. Vers 1991, elle se porte acquéreur de la maison Antoine-Legault dit Deslauriers, la déplace dans le parc régional du Cap-Saint-Jacques et la rénove afin d’y aménagé le magasin général de la ferme écologique.
  • Ville de Montréal
    (propriétaire du 2002-01-01 à aujourd'hui)
    À la suite des fusions municipales et la réorganisation administrative de 2002, les bâtiments implantés dans les parcs régionaux appartenant à la CUM deviennent propriétés de la Ville de Montréal.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 juillet 2010 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : vers 1886
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Division de la maison en deux logements pour permettre la cohabitation de la famille de Camille Legault et de sa mère Valentine Brunet.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : vers 1991
    Déménagement de la maison.

    Menacée de démolition, la maison, à l’origine située sur le bord du boulevard Gouin Ouest, est déplacée dans le parc-nature du Cap-Saint-Jacques.
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : vers 1991
    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Rénovation de la maison et recyclage en magasin de la ferme écologique du cap Saint-Jacques.
     
haut de page
Lecture architecturale  
Cette maison d’un étage en brique possède un toit à deux versants recouvert de tôle et est posée sur une fondation en béton depuis son déménagement dans le cap Saint-Jacques. Les façades nord et sud, pratiquement identiques, sont composées d’une porte encadrée de deux fenêtres alors que les murs pignons sont tous deux percés de quatre fenêtres. Les détails de maçonnerie en arêtes de poisson au-dessus de certaines fenêtres sont des éléments caractéristiques de certaines maisons de brique construites à la même époque.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :Le bâtiment est identifié aux inventaires patrimoniaux dans la catégorie suivante :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9999-02-0014-01

Propriété :

9999-02-0014

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 26 août 2012