Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
 
Maison J.-Aldéric-Raymond
©Ville de Montréal, 2002
 
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Joseph-Aldéric-Raymond

Adresse civique :
  • 1507-1509, avenue du Docteur-Penfield
Arrondissement ou ville :

Ville-Marie (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Mille carré doré

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1929-1930

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Robert Findlay
    (architecte)
  • Francis Robert Findlay
    (architecte)
    Né à Inverness en Écosse, Robert Findlay (1859-1951) s’installe à Montréal en 1885. Il ouvre son bureau et y travaille jusqu’à sa retraite en 1941. Son fils, Francis Robert Findlay, travaille avec lui à partir de 1913. Les deux architectes réalisent de nombreuses maisons luxueuses. Ils dessinent entre autres les plans de la maison Alice-Graham, 3605 rue de la Montagne (1925) et de la maison William B.-Wood, 757 avenue Lexington(1927).
Nom du propriétaire constructeur :
  • Joseph-Aldéric Raymond (hôtelier)
    (propriétaire de 1929 à 1955)
    Né à Saint-Stanislas-de-Kostka, Joseph-Aldéric Raymond (1882-1955) travaille très jeune dans le domaine de l’hôtellerie où il se perfectionne dans des hôtels européens. Il devient, dès 1925, directeur de l’hôtel Windsor, l’un des plus prestigieux de Montréal. En 1926, il épouse la fille du président de l’hôtel dont il devient président directeur général en 1940, suite au décès de son beau-père. Homme d’affaires réputé, il siège au sein de nombreux conseils d’administration dont celui de Power Corporation.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

Située en bordure de l’avenue du Docteur-Penfield, la maison Joseph-Aldéric-Raymond se trouve dans l’ancien territoire du Mille carré doré, lieu de résidence privilégié de la bourgeoisie montréalaise du XIXe siècle. Il s’agit en fait de l’une des dernières résidences érigées dans ce secteur. Le début de sa construction coïncide avec le krach boursier d’octobre 1929. Malgré le contexte économique difficile, cette demeure est conçue selon les plans d’origine.

En plus de la résidence, cette propriété comprend une dépendance pour les domestiques. La maison Raymond est demeurée telle quelle depuis sa construction.

haut de page
Lecture architecturale  
Cette prestigieuse demeure utilise ses composantes architecturales pour s’insérer dans son contexte urbain. L’escalier menant à l’entrée principale débute immédiatement en bordure du trottoir et contribue ainsi à établir un rapport direct entre la maison et la rue. En se servant d’éléments associés à l’architecture des Beaux-Arts, les architectes ont créé une relation entre la résidence et son site. La clôture de maçonnerie, qui marque la limite avant de la propriété, est constituée d’une balustrade, reprise au niveau du toit plat.

D’autres éléments architecturaux d’inspiration Beaux-Arts sont employés pour afficher le caractère solennel de la résidence, tels que le parement lisse de couleur claire (pierre calcaire de l’Indiana), la distinction entre les deux étages par un bandeau de pierre et la corniche à modillons. L’utilisation de colonnes supportant un balcon au-dessus du porche participe également à l’unité stylistique.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par les statuts suivants :
  • Immeuble patrimonial classé sous le nom de Maison Joseph-Alderic-Raymond
    Anciennement un monument historique classé (1975-01-29) (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (déclaré) (2012-10-19).
    Anciennement un arrondissement historique et naturel (2005-03-09) (juridiction provinciale)
  • Situé dans l'aire de protection de la Maison Charles-G.-Greenshields depuis le 1975-07-07 (juridiction provinciale)
  • Situé dans le site patrimonial du Mont-Royal (cité) (2012-10-19).
    Anciennement un site du patrimoine (1987-12-18) (juridiction municipale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9839-16-1242-01

Propriété :

9839-16-1242

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 18 janvier 2013