Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Maison Mary Dorothy Molson
©Ville de Montréal, 2002
 
Entrée principale
©Ville de Montréal, 2002
 
Façade nord
©Ville de Montréal, 2002
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Mary-Dorothy-Molson

Autre appellation :
  • Manoir MacDougall
Adresse civique :
  • 9095, boulevard Gouin Ouest
Arrondissement ou ville :

Ahuntsic-Cartierville (Montréal)

Ensemble :

Fait partie de : Parc régional du Bois-de-Saraguay
comprenant aussi

Secteur d'intérêt patrimonial :

Village de Saraguay (Gouin Ouest et Lemesurier)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1930-1931

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Alexander T.G. Durnford
    (architecte)
    Alexander Tilloch Galt Durnford (Montréal 1898 – Montréal 1973) étudie l’architecture à l’université McGill. Après deux années de pratique dans des firmes d’architectes de New York, Durnford crée sa propre firme en 1924. En 1934, il s’associe avec Harold Lea Fetherstonhaugh. En 1946, Richard E. Bolton et Richard V. Chadwick s’associent à la firme qui prend le nom de l’agence Fetherstonhaugh, Durnford, Bolton et Chadwick. Fetherstonhaugh quitte la firme en 1955, laquelle poursuit toutefois ses activités (Durnford, Bolton et Chadwick). En 1956, Michael G. Ellwood se joint à l’entreprise (Durnford, Bolton, Chadwick et Ellwood). Durnford quitte la firme en 1964 et décède en 1973.
Nom du propriétaire constructeur :
  • Mary Dorothy Molson
    (propriétaire de 1930 à 1974)
    Fille de Herbert Molson, président de la brasserie Molson, Mary Dorothy Molson épouse le courtier Hartland Campbell MacDougall en 1928. Deux ans plus tard, elle fait construire une résidence sur un terrain appartenant à Edith Reford, sa belle-mère qui réside dans la résidence voisine à l’est (aujourd’hui démolie). En 1931, Mary Dorothy Molson acquiert le terrain sur lequel est érigée sa maison et demeure propriétaire du site jusqu'en 1974.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

En 1930-1931, Mary Dorothy Molson, fille de Herbert Molson et épouse de Hartland Campbell MacDougall, fait construire une imposante résidence sur un terrain appartenant à la mère de son mari. Conçue par l’architecte Alexander T.G. Durnford, cette maison, habitée en permanence par la famille Molson-MacDougall, est située dans le village de Saraguay, un secteur de villégiature investi au début du XXe siècle par l’élite économique anglo-montréalaise. Le terrain devient légalement la propriété de Mary Dorothy Molson en 1931. En 1936, la résidence est agrandie selon les plans du même architecte.

En 1974, Mary Dorothy Molson vend la maison à la firme de promoteur Kaufman & Broad (Quebec) Limited. La propriété est acquise en 1981 par Communauté urbaine de Montréal dans le cadre de la création du parc régional de Bois-de-Saraguay. Celle-ci devient la propriété de la Ville de Montréal à la suite des fusions municipales en 2002.

Autres occupants marquants
Propriétaires :
  • Communauté urbaine de Montréal
    (propriétaire de 1981 au 2001-12-31)
    Créée en 1970, la Communauté urbaine de Montréal, regroupe toutes les municipalités de l’île. Fournisseur de services à caractère régional, elle exerce diverses compétences dans de nombreux domaines, comme la police et le transport en commun. Entre 1970 et 1992, la CUM se porte acquéreur de plusieurs terrains afin de créer des grands parcs régionaux.
  • Ville de Montréal
    (propriétaire du 2002-01-01 à aujourd'hui)
    À la suite des fusions municipales et la réorganisation administrative de 2002, les bâtiments implantés dans les parcs régionaux appartenant à la CUM deviennent propriétés de la Ville de Montréal.
Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 juillet 2010 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1936
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Construction de l’aile est et de la serre.
     
haut de page
Lecture architecturale  
La maison Mary-Dorothy-Molson est un bel exemple de résidence présentant une composition architecturale inspirée du style néo-georgien sur l’île de Montréal. Ce style, caractérisé par un choix judicieux des matériaux de finition, la sobriété des éléments architecturaux et la symétrie de la composition de la façade principale, se reflète aussi dans l’avant-corps surmonté d’un fronton triangulaire percé d’un œil-de-bœuf et le portail en bois peint coiffé d’un fronton en arc cintré brisé.

Le corps central et l’aile secondaire adjacente au côté est de la maison ont conservé leur volumétrie et leurs caractéristiques architecturales d’origine : toiture recouverte de bardeaux d’ardoise et percée de lucarnes, murs extérieurs en moellons grossièrement équarris avec boiseries d’ornementation peintes, portes et fenêtres en bois d’origine et solins en cuivre. L’aménagement intérieur de la résidence est composé de grandes pièces autrefois réservées à l’usage de la famille et de leurs invités, une section occupée par les chambres des enfants et leur espace de jeux, des espaces réservés aux maîtres et des chambres pour des employés sous les combles. Phénomène rare : la presque totalité des 60 pièces de cette résidence a également conservé son aménagement d’origine.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

8541-76-3865-01

Propriété :

8541-76-3865

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013