Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Façade avant.
©Ville de Montréal, 2006
 
Façade avant et mur-pignon est.
©Ville de Montréal, 2006
 
Arrière de la maison avec la trappe menant à la cave.
©Ville de Montréal, 2007
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Maison Toussaint-Théorêt

Adresse civique :
  • 1883, chemin du Bord-du-Lac
Arrondissement ou ville :

L'Île-Bizard—Sainte-Geneviève (Montréal)

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

vers 1835

Nom du propriétaire constructeur :
  • Toussaint Théorêt
    (propriétaire du 1832-11-10 au 1844-08-11)
    Natif de l’île Bizard, Toussaint Théorêt (1797-1876) épouse Marie-Agathe Labrosse dit Raymond en 1816. Deux ans plus tard, son père, Joseph Théorêt, lui fait donation d’une terre du côté nord de l’île, sur le bord du lac des Deux-Montagnes. En 1831, Toussaint Théorêt exploite 60 arpents de terre dont 58 sont en culture. L’année suivante, il agrandit ses avoirs en achetant la moitié de la terre voisine. Il est marguillier de 1862 à 1865. Père de onze enfants nés de son premier mariage, il partage les dernières années de sa vie avec sa seconde épouse, Marie Hussereau.
Typologie d'origine :
  • Maison isolée

Commentaire sur la construction

Les noms I. Lamouche et P. Larin, gravés sur une pierre devant l’âtre, laissent croire qu’il s’agit des entrepreneurs qui auraient construit la maison. Des recherches supplémentaires seraient nécessaires pour confirmer la date de construction et si possible le nom des entrepreneurs.

haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

À l’automne 1832, Toussaint Théorêt fait l’achat de la moitié d’une terre et d’une maison vraisemblablement en bois du côté nord de l’île Bizard, voisine de sa propriété agricole. Il aurait remplacé cette vieille maison en bois par une résidence en pierre avant 1844, année où il en fait donation à l’un de ses fils.

Les descendants de Théorêt habitent la maison jusqu’en 1962. Vers 1900, la résidence est adaptée au goût du jour. On construit une longue lucarne continue à deux fenêtres sur le versant avant du toit recouvert de tôle. On ajoute une galerie en façade et une cuisine d’été du côté ouest de la maison. En 1946, une partie de la terre sur laquelle est située la maison est subdivisée en plusieurs lots.

En 1964, les nouveaux propriétaires de la maison entreprennent des travaux de restauration. La galerie et la lucarne sont retirées, la cuisine d’été est démolie. Six ans plus tard, une nouvelle annexe est ajoutée. En 2001, la maison est citée monument historique par la municipalité de l’Île-Bizard.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 7 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : vers 1900
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Transformation majeure de la façade.

    On construit une longue lucarne continue à deux fenêtres sur le toit qui est recouvert de tôle. On prolonge le larmier du toit qui recouvre une nouvelle galerie à poteaux. On bâtit une cuisine d’été adossée au côté ouest de la maison.
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1964
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Restauration ou recyclage du bâtiment.

    Démolition totale ou partielle du bâtiment.

    La maison est restaurée pour lui redonner une apparence du début du XIXe siècle. La galerie à poteaux et la grande lucarne sont enlevées, l’annexe du côté ouest est démolie. Le toit est recouvert de bardeaux de cèdre comme à l’origine.
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1970
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Du côté est de la maison, on ajoute une annexe dont les murs sont recouverts de bardeaux de cèdre et le toit de bardeaux d’asphalte.
     
haut de page
Lecture architecturale  
La maison Toussaint-Théorêt est un exemple typique des résidences rurales québécoises construites en pierre dans la première moitié du XIXe siècle. Ainsi, son corps de bâtiment est coiffé d'un toit à deux versants et elle compte deux cheminées dans ses murs-pignons. L'une alimentait autrefois l'âtre servant à cuisiner dans la salle commune, l'autre le foyer permettant de chauffer la grande chambre ou une autre pièce de l'habitation. Ses ouvertures en façade sont distribuées régulièrement démontrant un certain souci de composition architecturale. Les fenêtres dans les murs-pignons sont, quant à elles, réparties irrégulièrement, en fonction des besoins fonctionnels. À l’arrière, on peut voir une trappe conduisant à la cave où on entreposait jadis les légumes et autres produits.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :
  • Immeuble patrimonial cité sous le nom de Maison Toussaint-Théoret
    Anciennement un monument historique cité (2001-07-03) (juridiction municipale)
Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans la catégorie suivantes :Le bâtiment est identifié aux inventaires patrimoniaux dans la catégorie suivante :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

7240-62-5300-01

Propriété :

7240-62-5300

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2017
Données mises à jour le 21 janvier 2013