Nouvelle recherche
Base de données sur le patrimoine
  FICHE DU BÂTIMENT 
Identification  
Cliquez sur l'image, pour une version agrandie.
 
Façade avant.
©Ville de Montréal, 2006
 
Transept de l'église.
©Ville de Montréal, 2006
 
Détail de la maçonnerie.
©Ville de Montréal, 2006
Les termes précédés d'un sont définis au glossaire.
Nom du bâtiment :

Église de Saint-Laurent

Adresse civique :
  • 805, avenue Sainte-Croix
Arrondissement ou ville :

Saint-Laurent (Montréal)

Secteur d'intérêt patrimonial :

Secteur institutionnel de Saint-Laurent

Localisation :
haut de page
Construction  
Date de construction initiale :

1835-1837

Nom du concepteur de la
construction initiale :
  • Joseph Barbeau
    (maçon)
  • François Viau
    (charpentier)
Nom du propriétaire constructeur :
  • Fabrique de la paroisse de Saint-Laurent
    (propriétaire du 1792-05-31 à aujourd'hui)
    Le 20 septembre 1720, la paroisse de Saint-Laurent est érigée canoniquement. Les sulpiciens desservent la paroisse jusqu'en 1790. Le 31 décembre 1792, ils concèdent à la Fabrique le terrain où est construit la première église et où sera érigée quelques décennies plus tard l’église actuelle.
Typologie d'origine :
  • Édifice de culte
haut de page
Histoire  

Évolution du bâtiment

De 1835 à 1837, les paroissiens de Saint-Laurent assistent à la démolition de leur première église, bâtie en 1732-1735, et à la construction d’un nouveau lieu de culte sur le même site. La Fabrique de leur paroisse a engagé le maître maçon Joseph Barbeau et le charpentier François Viau pour mener à bien les travaux. La consécration de la nouvelle église a lieu le 23 mai 1837 par le premier évêque de Montréal, Mgr Jean-Jacques Lartigue. La décoration de son intérieur se poursuit jusqu’en 1860. Entre-temps, en 1853, on construit la chapelle Notre-Dame-du-Refuge (nommée plus tard Notre-Dame-du-Rosaire) contiguë au bras sud du transept ainsi qu’une nouvelle sacristie. En 1859-1860, la tour est de l’église, toujours inachevée, est complétée, alors que la tour ouest est réparée et deux clochers à lanternes sont construits.

Au début des années 1870, un des clochers est emporté par des vents violents. On profite des travaux de réparation et de consolidation pour remplacer la toiture de bardeaux de bois par un toit en fer-blanc. En 1883, on demande aux architectes Bourgeau et Leprohon d’examiner l’église. Leur constat est dramatique. Les travaux à faire sont si nombreux, qu’il vaudrait mieux la rebâtir. Les marguilliers optent plutôt pour la reconstruction de la façade. L’architecte François-Xavier Lapointe est engagé pour concevoir la façade qui est celle du bâtiment actuel.

En 1895-1896, l’architecte Joseph Falbord supervise d’importants travaux à l’église. Au cours de la première moitié du XXe siècle, plusieurs modifications sont apportées à la décoration intérieure. En 1951, la chapelle Notre-Dame-du-Rosaire est démolie et remplacée par une nouvelle chapelle. En 1965, dans le contexte de la réforme liturgique, des ouvrages majeurs sont entrepris selon les plans de l’architecte Julien Perron. Le choeur de l’église est adapté au goût du jour et une annexe en brique adossée au mur est de l’abside est construite pour abriter la nouvelle sacristie.

Lieu de culte d’une des sept paroisses fondatrices de l’île de Montréal, l’église de Saint-Laurent est citée monument historique par la Ville de Saint-Laurent en 1986.

Transformations majeures :
(dernière mise à jour le 30 novembre 2006 )
  • Travaux 1
    Date des travaux : 1859
    Fin des travaux : 1860
    Modification à la volumétrie verticale du bâtiment.

    Transformation majeure de la façade.

    On complète la tour est de l’église jusque-là inachevée. On répare la tour ouest. On construit des clochers à deux lanternes.

    Concepteur de la transformation :
    Félix Barbeau
     
  • Travaux 2
    Date des travaux : 1872
    Fin des travaux : 1876
    Reconstruction partielle ou totale du bâtiment.

    En 1872, un clocher est emporté par des vents violents. Entre 1874 et 1876, on le reconstruit et on consolide l’autre clocher, on remplace le toit de bardeaux de bois par une toiture en fer-blanc.
     
  • Travaux 3
    Date des travaux : 1883
    Fin des travaux : 1884
    Transformation majeure de la façade.

    Reconstruction partielle ou totale du bâtiment.

    Démolition totale ou partielle du bâtiment.

    On démolit la façade bâtie en 1835-1837 et ses clochers. On la reconstruit en pierre à bossage, avec deux tours carrées et un fronton central.

    Concepteur de la transformation :
    François-Xavier Lapointe (architecte)
     
  • Travaux 4
    Date des travaux : 1965
    Fin des travaux : 1966
    Modification à la volumétrie horizontale du bâtiment.

    Réaménagement et rénovation du choeur de l’église. Construction d’un bâtiment en brique adossé au mur de l’abside pour abriter la nouvelle sacristie.


    Concepteur de la transformation :
    Julien Perron (architecte)
     
haut de page
Lecture architecturale  
Presque deux fois centenaire, l’église de Saint-Laurent est bâtie selon un plan en croix latine, comme la plupart des églises québécoises. Elle s’inscrit dans le courant des églises monumentales qui prend forme dans la première moitié du XIXe siècle. Ces églises se caractérisent par leur large façade habituellement encadrée de deux tours souvent légèrement saillantes et surmontées de clochers. Ces façades magnifient l'apparence des bâtiments, parfois de facture plus modeste, sur lesquels elles sont accolées. La symétrie dans la disposition des ouvertures de même que le fronton triangulaire de la devanture actuelle de l’église de Saint-Laurent accentuent sa monumentalité.

Cette église adopte également des éléments architecturaux d’inspiration néogothique. Ses grandes tours carrées coiffées de pinacles décoratifs et ses hautes fenêtres en arc d’ogive ornées de rosaces en sont des exemples.

Deux statues décorent la devanture actuelle. Au-dessus des portes latérales situées dans les tours on retrouve deux plaques soulignant des dates importantes dans l’histoire du bâtiment : 1837, année de sa consécration, et 1884, moment de la reconstruction de sa devanture. Le traitement de la pierre, à bossage en façade et lisse à l’arrière, permet de distinguer ces deux campagnes de construction.

La localisation de l’église de Saint-Laurent renforce l’impression de volume qu’elle dégage. Elle se situe dans l’axe de la rue de l’Église, en retrait de l'avenue Sainte-Croix, sur un grand terrain paysagé. Autour d’elle s’est développé un noyau institutionnel qui contribue à son intérêt et à son potentiel de mise en valeur.
haut de page
Intérêt et protection patrimoniale du bâtiment  
Le bâtiment est protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, en vigueur depuis le 19 octobre 2012, par le statut suivant :Le bâtiment est identifié aux documents d'évaluation du patrimoine urbain dans les catégories suivantes :
haut de page
Bibliographie sur l'immeuble  

Pour plus d'information sur l'histoire ou l'architecture du bâtiment,
veuillez consulter les sources suivantes :

haut de page
Numéros de référence  
Bâtiment :

9141-34-4579-01

Propriété :

9141-34-4579

 
Avertissement :

Ce site Web a été produit pour des fins d'information et n'a pas de valeur légale. Pour obtenir de l'information officielle sur un statut de protection légale ou réglementaire, communiquez directement avec l'arrondissement ou la ville concernés et la Direction de Montréal du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

 
Droits réservés, 2002-2014
Données mises à jour le 21 janvier 2013